©FFT  
- Le grand service de Jean-Michel Pequery. Une arme essentielle dans sa conquête du Future lillois.
11ÈME OPEN DE TENNIS DE LILLE - EDITION 2004
LILLE  du 08/03/2004 au 14/03/2004

Pequery, sept en France

Victorieux de l'Open de Lille (15 000 $ + H), Jean-Michel Pequery a remporté le septième Future de sa carrière. Le septième en France.


Après Rodez (1999, 2000), Nevers (2002, 2003), Mulhouse, et Plaisir (2003), Jean-Michel Pequery a continué sa razzia des Future en France à Lille. Victorieux 6/4, 6/4 de l'Italien Uros Vico, il a ouvert son palmarès en 2004.

S'appuyant sur son grand service (56 aces en cinq matchs), l'offensif joueur de l'AS Bondy, 25 ans, n'a pas perdu un set de la semaine. Le 319e mondial a battu trois têtes de série sur son parcours : Edouard Roger-Vasselin (n°5) au deuxième tour, Florent Serra (n°2) en quarts de finale, et le Suisse Jean-Claude Scherrer (n°6) en demi-finales.

Seul Français dans le dernier carré, Pequery était accompagné jusqu'aux quarts de finale par Serra, Jean-Christophe Faurel, et le finaliste de l'Open d'Australie juniors, Josselin Ouanna. Faurel et Ouanna sont tombés respectivement face à Vico et l'Espagnol Navarro Pastor.

Directeur du tournoi, Hugues Destombes s'est félicité de cette 11e édition. "Au niveau sportif, le bilan est satisfaisant, analysait-il. Nous avons eu la chance d'avoir un Français en finale. Et le niveau était beaucoup plus homogène. Victorieux de deux Future, Marc Gicquel est entré dans le tableau grâce à une wild-card."

Côté organisation, le service des kinés a été renforcé. Et la municipalité de Lille continue de mettre à disposition du TC Lillois un Palais des sports de 2 200 places. Désormais, Hugues Destombes souhaite passer à l'étage supérieur, celui des Challengers. A condition que les partenaires suivent, et surtout une entreprise hôtelière pour répondre au cahier des charges. "Dans ce cas, nous pourrons monter de catégorie à court terme", prévient le directeur. En 2005 ou 2006.

 


(Benjamin Waldbaum)