©P. Sheridan  
- Rodolphe Cadart et Josselin Ouanna, finaliste et vainqueur du Future de Bagnères-de-Bigorre.
ITF FUTURES CASINO DE BAGNÈRES - EDITION 2004
BAGNERES-DE-BIGORRES  du 06/09/2004 au 12/09/2004

La 20e édition pour Ouanna !

L’épreuve de Bagnères-de-Bigorre (15 000 $ + H) est revenue à Josselin Ouanna. En finale, il s’est imposé devant Rodolphe Cadart aux prix d’un match très disputé 7/5, 7/6(4).


Une finale franco-française. Voilà qui a ravis les organisateurs du tournoi. Car ces deux dernières années,  ils n’ont pas été gâtés. A chaque fois, le titre a échappé de peu à un Tricolore. D’abord, à Rodolphe Cadart en 2002. Ensuite, à Nicolas Tourte en 2003. Rien de tout cela pour cette 20e édition ! 

Jouée sur les courts en GreenSet du TC Bagnères-de-Bigorre, présidé par Georges Amaré, la finale a opposé cette fois deux joueurs nationaux : Josselin Ouanna (N° 47 français, Bretagne) et Rodolphe Cadart (n° 26, Provence), ancien finaliste. Au prix d’un match acharné, le premier  est venu à bout au second 7/5, 7/6(4). "C’est mon premier titre en Future. Bien sûr que je suis content !", a déclaré le vainqueur. Arrivé à Bagnères-de-Bigorre avec un capital confiance certain, le jeune espoir du tennis français ne voulait pas jouer les figurants : "J’étais venu pour aller au bout, pour jouer la gagne. D’autant que la semaine précédente, j’ai fait finale dans un 10 000 $ en Pologne". Quant à son adversaire, Ouanna le connaissait bien : "Rodolphe m’a battu il y a un mois  à Arcachon." A pour quand la belle ?

Et l’avenir ?  "Essayer de conserver mon niveau de jeu au Future de  Mulhouse dès cette semaine. Ensuite avec mon club (AS Patton Rennes), je vais participer à la phase finale de la Coupe d’Europe", a-t-il répondu.  

 

Pour Jean Gachassin, le président de la ligue de Midi-Pyrénées et directeur du tournoi, cette édition est marquée d’une pierre blanche : "2004 est un grand cru. Sur le plan sportif, nous avons eu une belle finale, remportée par Ouanna, un de nos meilleurs jeunes. Sur le plan du suspens, en demi-finales, Rodolphe Cadart a été mené 1/6, 2-5 et 30/40 par Augustin Gensse. Il a réussi à renverser la vapeur pour remporter le deuxième set au tie-break (7 points à 0) et le troisième 6/1. Côté animation, le nombreux public a eu droit à un match opposant Anne-Gaëlle Sidot et Stéphanie Cohen-Aloro, sous le patronage de Nathalie Tauziat. Herbert Léonard a donné un spectacle. Enfin, le samedi, veille de la finale, un feu d’artifice a été tiré."

 

Environ quatre-vingt bénévoles ont travaillé sur cette vingtième édition. Une édition qui n’a pas laissé indifférent les partenaires et annonceurs de l’épreuve. Parmi eux : le Groupe Tranchant, la société Philips, la municipalité, la Conseil régional et le conseil général…   

 


(Mustapha Taoussi)