©FFT  
- Dix ans après son premier titre, Nicolas Thomann s'est à nouveau imposé à Mulhouse.
GRAND PRIX BARRISOL - EDITION 2004
MULHOUSE  du 13/09/2004 au 19/09/2004

Thomann à domicile

Mulhousien pur souche, Nicolas Thomann a remporté le Grand Prix Barrisol (15 000 $ + H) disputé dans son club du TC Illberg pour la troisième fois.


Un Mulhousien chasse l’autre. En 2003, Jean-Michel Péquery avait remporté le Future de sa ville natale. Cette année, Nicolas Thomann a pris la relève. Victorieux 4/6, 6/3, 6/0 de Gary Lugassy en finale, il gagné le tournoi pour la troisième fois de sa carrière après 1994 et 1999.

 

"C’est un beau retour, souriait Nicolas Thomann, 32 ans le 29 novembre prochain. Après avoir défendu les couleurs de l’ASPTT Metz pendant deux ans, je retrouve le TC Illberg. Et en plus j’ai repris la compétition cette semaine." Blessé pendant un an à l’aponévrose de la voûte plantaire, l’ex-106e mondial (le 11 août 2003) n’avait pu jouer que neuf matchs cette saison : "Pour la première fois depuis longtemps, j’ai pu m’entraîner trois semaines d’affilée. Je joue bien, mais ce n’est pas encore ça au niveau physique."

 

Sur les courts couverts du  TCI, Thomann a pu s'appuyer sur son puissant service (27 aces, 72 % de premières balles en cinq matchs), qu'il n'a concédé qu'à deux reprises. Tombé à la 438e place mondiale, il a battu quatre têtes de série : Jonathan Marray, n°1, au premier tour (6/1, 6/2), Jean-François Bachelot, n°6, en quarts (6/2, 3/6, 6/3), David Guez, n°8, en demi-finales (6/1, 6/0), et Lugassy, n°4. "L'horloge tourne pour moi. Je vais avoir une décision à prendre rapidement quant à la suite de ma carrière. Mais après cette victoire, j'ai la motivation pour continuer."

 

Le succès de Thomann a animé le tournoi. Le TC Illberg a fait le plein lors des trois derniers jours, les quelque 800 places autour du court étant prises d'assaut. "Les gens sont venus pour Nicolas", racontait Laurent Naegelen, le directeur du tournoi. La communication tant en amont qu'en aval de l'événement a porté ses fruits. D'autant plus que le tournoi qui fêtait sa 11e édition est désormais bien installé dans la région. "Sur plusieurs points, nous sommes du niveau d'un Challenger, et nous sommes d'ailleurs candidats à mise en place d'une telle épreuve", expliquait Laurent Naegelen. Pour l'organisateur, l'idéal serait de reprendre la date laissée libre par Saint-Jean-de-Luz, qui devait se dérouler la même semaine avant d'être annulé. La victoire d'un Mulhousien serait encore la bienvenue…


(Benjamin Waldbaum)