©DR  
Le Belge Steve Darcis (à g.) a dominé le Normand Olivier Vandewiele au cours d'une finale d'outsiders.
INTERNATIONAUX DE TOUQUES - EDITION 2005
DEAUVILLE-TOUQUES  du 17/01/2005 au 23/01/2005

Surprises, surprises

Au TC Amirauté, le premier tournoi "Future" de l’année en France a connu un épilogue inattendu. L'épreuve a été remportée par le qualifié Belge Steve Darcis,  vainqueur en finale du surprenand Normand Olivier Vandewiele 6/2, 6/1.



LES REGIONAUX S'ILLUSTRENT
. Les Internationaux de Touques ont consacré cette année non pas un Français mais le joueur du Plat Pays, 314e à l’ATP, qualifié et finaliste d’un Future en Allemagne, deux semaines plus tôt.  "Invité" du tournoi, Olivier Vandewiele, -30 et 773e mondial, a créé la surprise en battant notamment le Hollandais Nick Van Der Meer, 534e et favori n°7 de l’épreuve, sur son chemin. Victime d’une baisse de régime en finale, le joueur du Lisieux TCA a tout de même signé là, à 23 ans, le meilleur résultat de sa carrière.

NORMANDY CONNECTION. Deux autres Normands ont également atteint le stade des demi-finales à Touques : Guillaume Legat, n°30 (victime de Vandewiele) et Clément Morel, -30, vainqueur des tête de série n° 3 et 5, avant d’être battu par le futur gagnant du tournoi… Morel et Legat sont tous les deux licenciés à l’USC Tennis Bois-Guillaume USC.

SIDORENKO S'AFFIRME. "Les belles confrontations ont été nombreuses et le public a répondu présent pour cette 11e édition", appréciait Alain Mutin, directeur de l’épreuve. L’édition 2005 du tournoi a aussi révélé Alexandre Sidorenko en quarts de finale, tombeur notamment, à 16 ans, de la tête de série n°4, Nikola Ciric, après être sorti des qualifications. Le champion de France en titre des 15-16 ans signait ainsi ces deux première victoires dans le tableau finale d'un tournoi "pro".

NOUVEAU "PLAYERS". A voir ce rendez-vous encore si bien jouer les tremplins, Alain Mutin ne regrettait pas le maintien des prix  à 10 000 dollars, en raison de l’organisation parallèle des Internationaux féminins, en novembre.  "ll est facile de s’entraîner sur nos huit courts couverts et les joueurs apprécient d’être hébergés à l’hôtel, à 200 m, à des tarifs très préférentiels".  Cette année, ils ont pu aussi profiter du nouveau players lounge, tente "cosy" et meubles en teck, inauguré avec les joueuses…


(Dominique Beillan)

Publié le 25/01/2005 à 16:05