©DR  
Jean-Michel Pequery n'a pu empêcher Steve Darcis (à d.) de remporter un deuxième Future consécutif.
TOURNOI"FUTURE" - LIGUE DES YVELINES - EDITION 2005
FEUCHEROLLES  du 24/01/2005 au 30/01/2005

Darcis récidive

Malgré une forte colonie de joueurs français, le Future de Feucherolles, organisé par la ligue des Yvelines, est tombé dans l’escarcelle du Belge Steve Darcis. Son deuxième succès d’affilée après Deauville.


ET DE DEUX ! Le Belge Steve Darcis aime la France. Après son titre acquis la semaine dernière à Deauville (10 000 $), Darcis a encore frappé en dominant, au Future de Feucherolles, épreuve dotée de 10 000 dollars plus hébergement, Jean-Michel Pequery (n°2) 6/4, 7/6. Tambour battant, c’est ainsi que l’on peut qualifier le début de saison du Belge. Outre ces deux succès, il a atteint la finale d’un autre Future, celui de Nussloch (Allemangne), battu par le Tchèque Robin Vik. Le juge-arbitre de l’épreuve Stéphane Apostolou n’a pas manqué d’éloges à l’égard du vainqueur  et du tournoi : "Darcis pratique un tennis complet et surtout il est très fort dans sa tête. Autrement,  on a eu un très beau tableau avec des joueurs ayant des classements similaires."

 

ARMADA TRICOLORE. Vingt Français sur trente-deux participants ont pris part à cette édition. Eric Prodon et Jean-Michel Pequery, respectivement têtes de série n° 1 et 2, en étaient les fers de lance. Evidemment, tous caressaient l’espoir de succéder à Marc Gicquel au palmarès (vainqueur ici en 2003 et 2004). Si le second a atteint la finale, le premier a cédé au stade des quarts, débarqué par l’Espagnol Marcel Granollers-Pujol 6/3, 4/6, 6/3. A signaler le très beau parcours de Josselin Ouanna (n°5), arrêté dans son élan en demi-finale par Pequery 6/3, 6/3.

 

2500 SPECTATEURS. Bien ancré dans le paysage sportif du département des Yvelines, le tournoi est devenu un événement incontournable. Si les demi-finales et la finale ont été, à chaque fois,  suivies par plus de 200 spectateurs, sur l’ensemble de la semaine, ce sont environ 2500 personnes qui ont fait le déplacement. "On a eu de très belles rencontres devant des gradins bien garnis", a confié Norbert Rampolla, directeur de l’épreuve et président le ligue des Yvelines. Idéalement situé dans le calendrier, le tournoi propose chaque année un excellent plateau. "Un plateau supérieur parfois à des Future offrant une plus importante dotation que nous", a souligné le directeur  du tournoi.  

 

ORGANISATION. Soutenue par la BNP Paribas, Gaz de France et Novotel, l’épreuve a mobilisé de nombreux bénévoles, notamment des dirigeants de club. Rien n’est venu perturber cette édition a tenu à préciser M. Rampolla : "Notre nouveau juge-arbitre, Stéphane Apostolou, a mené de main de maître le bon déroulement des rencontres." Quant à la vocation du Future, elle n’a pas varié selon Norbert Rampolla : "Il doit permettre à des jeunes de la ligue de voir du tennis de haut niveau, en dehors des traditionnels rendez-vous comme Roland-Garros et le BNP Paribas Masters. Il est aussi la vitrine de notre la ligue."


(Mustapha Taoussi)

Publié le 07/02/2005 à 18:53