©FFT/CS  
Vainqueur en 2001, Slimane Saoudi s'est incliné en finale à Bourg-en-Bresse en 2005.
13ÈME GRAND PRIX DE TENNIS DE BOURG EN BRESSE - EDITION 2005
BOURG EN BRESSE  du 04/07/2005 au 10/07/2005

Un avenir en Challenger

L’Argentin Diego Junqueira, 24 ans, a inscrit son nom au palmarès du dernier Future de Bourg-en-Bresse. En 2006, le tournoi  passera en catégorie Challenger avec une dotation de 25 000 dollars.

UNE BELLE FINALE. Tête de série n°4, l’Argentin Diego Junqueira s’est adjugé le titre du tournoi de Bourg-en-Bresse en battant un ancien vainqueur le Franco-algérien Slimane Saoudi (n°39, Seine-Saint-Denis) 3/6, 6/4, 6/3. Au palmarès, il succède ainsi  à Bertrand Contzler (2004) et à Jean-Christophe Faurel (2003). "Nous avons assisté à une très belle finale, dans laquelle tour à tour Saoudi et Junqueira ont su élever leur niveau de jeu. Finalement la victoire est revenue à l’Argentin très solide en fond de court", confie Jean-Luc Reynartz, le juge-arbitre belge. Un avis partagé par Raymond Perrin, président du TC Bourg-en-Bresse : "Les deux hommes ont livré un grand match. Fait rare pour être signalé,  à 5-2 dans le 3e set pour Junqueira, Saoudi a sauvé quatre balles de match dont trois sur amortie !"

DE WIMBLEDON A BOURG-EN-BRESSE. Outre Slimane Saoudi, vingt-trois Tricolores étaient engagés. Deux ont atteint le stade des quarts de finale. Il s’agit du récent vainqueur de Wimbledon juniors Jérémy Chardy (n° 49, CBBL) et Nicolas Renavand (n°45, Paris), battus respectivement par les Argentins Damian Patriarca 7/6, 6/1 et Diego Junqueira 6/7, 7/5, 6/4. 

UN COURT CENTRAL. Lors de la remise des prix, Raymond Perrin a annoncé la bonne nouvelle : "En 2006, nous serons tournoi Challenger avec une dotation de 25 000 $. Pour cela, nous allons ouvrir le tournoi sur le département." Autrement dit un changement de nom est à prévoir…En tout cas, le président du club a eu  l’assurance de ses partenaires, dont le Conseil général de l’Ain, le Conseil Régional Rhône-Alpes, la Municipalité de Bourg-en-Bresse, ainsi que le Crédit Agricole et Peugeot. Conséquence : ce changement va entraîner la construction d’u nouveau court. "Une sorte de central", selon Raymond Perrin.

SAMBA. Le tournoi a vécu à l’heure brésilienne. C’est un Village jaune et vert qui a accueilli les 150 partenaires. Au programme soirée brésilienne démonstration de samba. Inutile de préciser que les intéressés ont apprécié !  

(Mustapha Taoussi)

Publié le 11/07/2005 à 16:07