©J.-C Paille et P. Sheridan  
 Dominik Meffert, joueur offensif, est prêt à bondir.
ITF FUTURE CASINO DE BAGNÈRES - EDITION 2005
BAGNERES-DE-BIGORRES  du 05/09/2005 au 11/09/2005

Coup double pour Meffert

Le Future Casino Bagnères (15 000 $ + H) est revenu à l’Allemand Dominik Meffert en s’imposant devant son compatriote Philipp Hammer 7/6(6), 7/5. Insatiable, il remporta également le double.


UNE FINALE ENTRE AMIS. Si en 2004, la finale avait opposé deux Français Josselin Ouanna et Rodolphe Cadart, cette fois elle a mis aux prises deux Allemands et néanmoins amis : Dominik Meffert (635e mondial) à Philipp Hammer (423e). Le premier au eu raison du second dans une rencontre très disputée 7/6(6), 7/5 devant environ 600 spectateurs. Meffert, 24 ans, a fait sensation. "Grand gabarit, cet Allemand pratique le service-vollée. Et surtout il ne lâche rien", confie sous le charme Jean-Jacques Sabatier, secrétaire général du tournoi et responsable de la communication. "Tout au long du tournoi, beaucoup de joueurs se sont cassés les dents sur son gros service.", poursuit-il. Sur les courts du TC Bagnères-de-Bigorre, Meffert a décroché son premier Future de l’année, après deux finales malheureuses en Finlande et en Allemagne. Insatiable, il s’est imposé également en double associé à … Philipp Hammer face à la paire tricolore composée d’Augustin Gensse et Jonathan Hilaire 1/6, 6/1, 6/1.

BLOCUS ALLEMAND. Tenant titre, Josselin Ouanna n’a pu franchir en demi-finale l’obstacle que représentait l’Allemand Philipp Hammer, battu 7/5, 6/4. Au même stade de la compétition, Dominik Meffert débarqua Nicolas Renavand. Ce dernier a pourtant tenu la dragée haute au futur gagnant de l’épreuve, en cédant 4/6, 7/6(4), 6/3. "Nicolas s’est effrité au tie-break. Quel dommage !",  regrette Jean-Jacques Sabatier.

ANIMATION. Cette 21e édition n’a pas été épargnée par la pluie. "La première partie de la semaine s’est jouée en salle. Juste après la remise des prix de la finale du simple, le ciel a remis ça", explique le responsable la communication du tournoi. Côté animation, le Futur de Bagnères-de-Bigorre n’a pas failli à sa réputation. "Jean Gachassin (directeur de l’épreuve et président de la ligue de Midi-Pyrénées) a su nous concocter une partie festive éblouissante, en collaboration avec le Casino de Bagnères-de-Bigorre", reconnaît Jean-Jacques Sabatier. Parmi les personnalités toujours nombreuses, à noter la présence de l’humoriste Patrick Adler. En tant qu’ex-prof d’allemand, il était tout désigné pour assurer les interviews d’après finale…

 


(Mustapha Taoussi)

Publié le 12/09/2005 à 13:11