©FFT  
Jo-Wilfried Tsonga peut crier sa rage. A Saint-Dizier, il a remporté son deuxième tournoi de la saison. Après bien des soucis...
 


 
INTERNATIONAUX DE TENNIS DE SAINT-DIZIER - EDITION 2005
SAINT-DIZIER  du 10/10/2005 au 16/10/2005

Le retour de ''Jo''

Diminué par des blessures au long cours cette saison, Jo-Wilfried Tsonga a renoué avec la victoire à Saint-Dizier. Pour sa 11e édition, ce Future n'avait jamais été aussi relevé.

L'EPAULE EN BERNE. Vainqueur du Challenger de Leon en avril (25 000 dollars), Jo-Wilfried Tsonga avait seulement remporté trois matchs sur huit joués. La faute à une succession de pépins physiques. Après une hernie discale en janvier-février, "Jo" a été gêné par une tendinite à l'épaule au printemps. Une blessure qui l'a contraint à stopper la compétition de fin juin à mi-septembre. En Champagne, le protégé d'Eric Winogradsky retrouvait la compétition un mois après un test peu concluant à Mulhouse (abandon au deuxième tour). Débarrassé de ses problèmes, "Jo" a pu exprimer à nouveau son surpuissant tennis d'attaque.

SANS PERDRE UN SET. Tête de série n°2, il n'a perdu aucun set sur son parcours, battant en quarts le vainqueur du Future de Plaisir, le Suisse Roman Valent, et en demies le gagnant de Nevers, le Roumain Florin Mergea. En finale, il a conquis le titre aux dépens de l'Allemand Thorsten Popp, non sans avoir sauvé deux balles d'égalisation à une manche partout (6/0, 7/6 et 10-8 au tie break). Redescendu à la 282e place mondiale après avoir été 133e début mai, Tsonga espère maintenant remonter dans la hiérarchie mondiale. "Je suis parti faire des Futures pour enchaîner les matchs, racontait-il. A Saint-Dizier, j'ai rempli mon contrat. Mon épaule va beaucoup mieux. J'ai seulement ressenti les courbatures habituelles après l'effort. L'objectif est de retrouver un classement convenables pour disputer les qualifications de l'Open d'Australie en janvier."

LE MEILLEUR TABLEAU. Du côté des organisateurs, la victoire du Français (la sixième d'un Bleu en onze éditions) était appréciée. "Avec une tête de série n°1 classée au 251e rang et le dernier entrant 440e, nous n'avions jamais eu un tableau aussi fort, notait Jean-Louis Dubus, le président du CO Saint-Dizier. En plus, la FFT a envoyé Tsonga. Ce qui était inespéré vu son niveau." Le co-directeur du tournoi en charge de la partie sportive, Gérard Porrès, avec Aurélia Mathieu (intendance), a apprécié l'efficacité des bénévoles : "C'est la meilleure organisation depuis la création. Tout est huilé, et tous les postes doublés".

"REFECTION URGENTE !" Côté arbitrage, toutes les parties ont été arbitrées depuis le premier match des qualifications. Une nouvelle fois le public est venu en nombre (2000 à 3000 personnes sur la semaine). Les médias locaux ont bien relayé l'événement. Et les partenaires se sont montrés satisfaits. Et surtout la BNP Paribas, qui est liée au club depuis juillet. Seul point : les courts en résine sont extrêmement usés. "Une réfection est urgente", s'alarmaient de concert Jean-Louis Dubus et Gérard Porrès. Ils espèrent voir le projet aboutir d'ici deux ans.


(B.W.)

Publié le 17/10/2005 à 17:36