©FFT  
Josselin Ouanna, demi-finaliste à Poitiers.
INTERNATIONAUX MASCULINS DE TENNIS POITOU-CHARENTES - EDITION 2006
POITIERS  du 20/03/2006 au 26/03/2006

Wauters, maître de Poitiers

Le Belge Stefan Wauters s’est adjugé le Future de Poitiers devant le Letton Ernest Gulbis 6/4, 7/5. Josselin Ouanna, le meilleur Tricolore, a atteint  le dernier carré.


UN CUT A 380 !
Après le Polonais Adam Chadaj en 2005, les Internationaux masculins de tennis Poitou-Charentes sont revenus cette fois au  Belge Stefan Wauters (223e mondial et 24 ans). En finale, il a dominé le surprenant Letton Ernest Gulbis 6/4, 7/5. "Grâce à son expérience et son gros service, le Belge s’est imposé. Tout au long de l’épreuve, il n’a pas perdu un seul set. Son adversaire Gulbis est un nom qu’il faudra retenir car, à seulement 17 ans, il a laissé entrevoir de belles promesses", analyse le directeur du tournoi Jean-Paul Orillard. Environ 4500 spectateurs ont suivi le Future poitevin. Ce qui fait dire au directeur du tournoi : "Sur tous les points, nous avons assisté à une excellente édition. Sportivement, notre épreuve est considérée comme le Future le plus relevé de France avec un cut à  380 !"

ACHARNEMENT DU SPORT. Côté français, Josselin Ouanna a été le meilleur Tricolore. Avant de s’incliner en demi-finales devant le Letton Ernest Gulbis 6/3, 3/6, 6/4, le licencié de l’AS Patton Rennes 35 a livré un quart de finale de toute beauté en sauvant quatre balles de match face à son compatriote Jean-Michel Péquery (6/3, 4/6, 7/6). Le sort s’est acharné sur le reste du contingent.  Tête de série n°1, Grégory Carraz n’a pu convenablement défendre ses chances. Grippé, il a dû abandonner à  5-0 devant le Hongrois Kornel Bardoczky. "Grégory était vraiment diminué. Pourtant nous avons fait en sorte qu’il commence son tournoi le plus tard possible, mais en vain…", regrette Jean-Paul Orillard. Et que dire de Sébastien de Chaunac ! Le joueur du RCF a jeté l’éponge en quarts de finale, la mort dans l’âme ! Menant 4-2, 30/15 dans le dernier set face à Gulbis, le récent finaliste de Lille a rendu les armes sur une maudite blessure (rupture du tendon). Une nouvelle plus réjouissante tout de même : le comportement d’Alexandre Sidorenko (-30, Paris). Le champion l’Open d’Australie juniors 2006 a fait honneur à sa wild-card en atteignant les quarts de finale, battu par le qualifié marocain  Rabie Chaki 1/6, 6/1, 6/4.

RUGBY ET BOXE A L'HONNEUR. A l’occasion du tournoi, quelques grands noms du sport français ont été invités au TC Stade Poitevin. Parmi eux, l’ancien international de rugby "Jeff" Tordo qui a effectué le tirage au sort et l’ex-champion de boxe Mayar Monshipour. Une soixante de bénévoles ont travaillé sur le tournoi. "Notre organisation est louée par l’ensemble des joueurs en terme de transport, de restauration et d’hébergement", souligne fièrement le directeur du tournoi.  Un tournoi soutenu par des partenaires institutionnels (Conseil régional, Conseil général et Municipalité) et privés (Peugeot, Intersport…).  Et qui "sans eux rien ne serait possible" selon Jean-Paul Orillard.


(Mustapha Taoussi)

Publié le 27/03/2006 à 16:27