©DR  
Philipp Hammer et Maximilian Abel
GRAND PRIX DE TENNIS DE BOURG EN BRESSE - EDITION 2006
BOURG EN BRESSE  du 10/07/2006 au 16/07/2006

Bourg en Bresse à l’heure allemande

L’Allemand Maximilian Abel (616e mondial) a inscrit son nom à la 14e édition du Grand-Prix de Tennis de Bourg-en-Bresse en dominant  son compatriote Philipp Hammer (429e)  4/6, 6/4, 6/4 en 2h03.


100 % GERMANY.
Au Grand Prix de tennis de  Bourg-en-Bresse, disputé au stade Jacques-Porte, le dernier carré a mis aux prises des joueurs français et allemands. Trois combinaisons s’offraient donc en finale : un duel tricolore, un duel allemand ou un duel franco-allemand. Pas de chance pour le public bressan qui a assisté à une rencontre opposant deux joueurs d’Outre-Rhin. En demi-finale, l’Allemand Philipp Hammer s’est débarrassé de Julien Jeanpierre 7/5, 7/5.  Tandis que son compatriote Maximilian Abel a profité de l’abandon de Xavier Pujo, après le premier set (6/4) pour se hisser en finale. Ce dernier souffrant du dos. Finalement, c’est le plus frais des deux  joueurs allemands qui a triomphé. "Nous n’avons pas assisté à une grande finale du fait de la grande chaleur. Pour gagner, Abel s’est appuyé sur un gros service. Sinon les deux adversaires avaient un jeu similaire, très solide en fond de court", confie le directeur du tournoi Hubert Picquier. Et de continuer : "Dans l’ensemble, nous avons eu des parties très serrées si bien que nos deux principales têtes de série les Argentins Antonio Pastorino (358e) et Nicolas Todero (407e) ont quitté le tournoi prématurément." 

"SQUADRA AZZURA". Côté jardin, le village de 800 m2 n’a pas chômé où plus de 5000 repas ont été servis durant toute la semaine. Les 150 partenaires ont profité de la fenêtre médiatique qu’offrait l’épreuve bressane pour communiquer autour de cocktails. Quotidiennement, des soirées se sont succédées avec pour thème l’Europe. Dans le cadre du programme Socrate, le Grand Prix de Bourg-en-Bresse a accueilli quatre arbitres italiens. Malgré leur faible nombre, la victoire de la "Squadra Azzura" en finale de  la coupe du monde de football a été dignement célébrée !

Si le désir des organisateurs reste toujours d’organiser un tournoi Challenger, le club poursuit  sa métamorphose : nouvel agencement,  réfection des courts, nouveau central et construction d’un parking. Des conséquences inhérentes au changement…      


(Mustapha Taoussi)

Publié le 17/07/2006 à 14:25