©FFT/CS  
Nicolas Tourte a remporté son deuxième Future en 2006 à Mulhouse.
GRAND PRIX BARRISOL 2006 - EDITION 2006
MULHOUSE  du 11/09/2006 au 17/09/2006

Tourte et la vague bleue

Avec huit Français en quarts de finale, une vague bleue a submergé le Grand Prix Barrisol au TC Illberg à Mulhouse. Nicolas Tourte a été le meilleur et enlevé son quatrième titre Future.

JOUTE NATIONALE. Certes vingt des 32 participants du simple étaient français. Mais voir des quarts de finale entièrement tricolores reste un événement assez rare sur le circuit "pro". Les spectateurs du Grand Prix Barrisol ont ainsi assisté à un mini championnat national au TC Illberg. Une joute qui a tourné à l'avantage de Nicolas Tourte. Comme à La Palma en juin, il a battu Jean-François Bachelot en finale. Vainqueur 6/1, 6/7, 7/5 en Espagne, Tourte s'est cette fois imposé plus nettement 6/3, 6/2. Mais le natif de Chambéry a lutté, gagnant ses trois matchs précédents en trois sets. "Au deuxième tour, je suis même passé à deux points de la défaite contre le Slovaque Kamil Capkovic", racontait-il.

"ATTEINDRE MES LIMITES". Avec deux victoires et deux finales en Future, Nicolas Tourte, 27 ans, effectue sa meilleure saison. Joueur offensif, le sociétaire du Grenoble Tennis est même grimpé au 285e rang mondial le 10 juillet dernier. Avec ce quatrième titre Future, Tourte, 314e, se rapproche de ce meilleur rang. "Après avoir réussi un DUT de technique de commercialisation à Chambéry, je me suis lancé à plein temps dans le tennis il y a cinq ans, rappelait-il. Depuis deux ans, je travaille avec un préparateur mental, Sébastien Thomas, et un entraîneur tennis et physique, Pierre Bauda. Et je progresse pas mal. Je me connais mieux, je gère mieux mes émotions. Je veux continuer jusqu'à ce que j'atteigne mes limites !"

NOUVELLE DYNAMIQUE ? Directeur du tournoi, Laurent Naegelen estime connaître les siennes. "Cette édition a été très satisfaisante, appréciait-il. Le niveau de jeu a été très correct. Il y a eu beaucoup de monde et notamment 800 personnes pour la finale. La couverture de la presse locale (l'Alsace, les Dernières nouvelles d'Alsace) a été bonne. Mais après ces 13 éditions, nous ressentons un peu d'usure. Nous souhaiterions monter en Challenger pour lancer une nouvelle dynamique. Notre organisation répond déjà au cahier des charges d'un "25 000 dollars"." Une demande qui sera examinée par la FFT qui de son côté souhaite conserver une pyramide de tournois large pour permettre aux jeunes Français de faire leurs débuts chez les "pros". Et ensuite d'y briller, tel Nicolas Tourte.


(Benjamin Waldbaum)

Publié le 18/09/2006 à 17:09