©DR  
Grégory Carraz (à g.) et Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur et finaliste à Plaisir.
TOURNOI BNP PARIBAS DE LA VILLE DE PLAISIR 2006 - EDITION 2006
PLAISIR  du 18/09/2006 au 24/09/2006

Carraz à l’heure française

Au TC Plaisir, dans une finale franco-française, Grégory Carraz a dominé Jo-Wilfried Tsonga  de retour sur les courts 7/6, 6/1.

HOME SWEET HOME. Le clap de fin a retenti sur le Future de la ville de Plaisir avec le triomphe de Grégory Carraz. Après un périple européen qui l’a emmené à Cordoba, Istanbul, Nottingham, Segovia, Donetsk, où les résultats n’ont pas été à la hauteur de ses espérances (défaites dès les premiers tours), voilà Carraz récompensé de ses efforts dans les Yvelines. Ce succès vient s’ajouter au titre acquis en double une semaine plutôt au Challenger d’Orléans.

DUEL DE  GROS SERVEURS. Tête de série n° 2 de l’épreuve, Carraz a tenu son rang. A l’inverse, du favori monégasque Jean-René Lisnard (170e mondial), battu d’entrée par l’Italien Ghedin 6/3, 7/6. Carraz s’est imposé en finale devant son compatriote convalescent Jo-Wilfried Tsonga 7/6, 6/1. "Devant environ 400 personnes, nous avons eu un premier set très serré entre deux gros serveurs. Par la suite, Grégory a passé la vitesse supérieure", analyse le juge-arbitre Sosthène Le Camus. De son côté, Jo-Wilfried n’a rien à se reprocher. Accablé par les blessures ces derniers temps, il a réalisé un retour presque gagnant en atteignant la finale.

"FUTURE LE PLUS FORT DE L'ANNÉE"La 13e édition du Future de Plaisir n’a pas dérogé à la règle en présentant un plateau relevé. "Peut-être à cause de la proximité de Paris et de l’atmosphère qui règne ici, explique le juge-arbitre. On y retrouve des joueurs confirmés comme Lisnard, Carraz, l’Allemand Uebel, accompagnés d’espoirs tels qu’Alexandre Sidorenko, Jonathan Eysseric." Certains, comme le juge-arbitre Michel Renaux, n’hésitent pas à le qualifier de "Future le plus fort de l’année".

MASCULIN / FÉMININ. En tout cas, cette épreuve, soutenue essentiellement par la Municipalité et BNP Paribas, a acquis ses lettres de noblesses grâce à l’enthousiasme du président du club Charles Giordano et des bénévoles qui l’entourent. Pour prouver son dynamisme, le TC Plaisir organise, parallèlement au Future, un tournoi féminin hors catégorie. Cette année, y figuraient des joueuses comme Ségolène Berger et Capucine Rousseau. Un club mixte en somme ! 


(Mustapha Taoussi)

Publié le 25/09/2006 à 14:21