©FFT  
Finaliste malheureux aux tournois Challenger de Saint-Pétersbourg et Samarkand, Edouard Roger-Vasselin a retrouvé le goût de la victoire au Future de Nevers.
 - EDITION 2006
NEVERS  du 02/10/2006 au 08/10/2006

Edouard, duc de Nevers

La 9e édition du Future de Nevers-Nièvre est revenue à Edouard Roger-Vasselin. Le Français s’est imposé devant le Suisse Michael Lammer 4/6, 6/2, 6/2.


BUBKA A NEVERS. Le Future de Nevers a accouché d’une belle édition : un plateau de joueurs alléchant, trois têtes de série dans le dernier carré et une consécration tricolore. Que demander de plus ! Edouard Roger-Vasselin est devenu ainsi le 9e lauréat du tournoi nivernais et rejoint au palmarès Jean-Michel Péquery, Jérôme Haehnel… Tête de série n° 4, le Français s’est débarrassé en demi-finale d’un joueur talentueux au nom tout aussi prestigieux que le sien : Sergei Bubka, fils de l’ex-tsar de la perche. A l’issue de la rencontre, Edouard montrait toute sa détermination : "Maintenant, mon objectif est de gagner le tournoi. J’ai longtemps été blessé, j’aimerais glaner un maximum de points pour essayer de finir l’année dans les 250 premiers joueurs." Contrat rempli puisque il a dominé en finale le Suisse Michael Lammer (tête de série n°5)  4/6, 6/2, 6/2. Ce dernier avait éliminé dans l’autre demi-finale la tête de série n°4 Nicolas Tourte 6/3, 7/6 et récent finaliste de l’Open de l’Isère (tournoi Challenger). Voilà qui en dit long sur le niveau de jeu de l’épreuve nivernaise.

UNE ÉQUIPE HUILÉE. Une nouvelle fois, l’équipe d’organisation a rendu une copie parfaite. La cinquantaine de bénévoles a œuvré avec professionnalisme et sourire. "Ils sont sympas et toujours disponibles", a confié Edouard Roger-Vasselin. "C’est une équipe très bien huilée qui connaît bien son travail", a renchéri le juge-arbitre Yan Kuszak. Une seule ombre au tableau, indépendante de la volonté des organisateurs : une fuite a perturbé le programme de la 2e journée. "On a dû décaler les matchs et finir tard dans la soirée." a déploré le directeur du tournoi Jacky Terreau et président du comité de la Nièvre.

UN TOURNOI AMBASSADEUR. A l’occasion de cette 9e édition, le tournoi s’est installé sur les courts du stade du boulevard de l’Hôpital. D’ailleurs, il pourrait y demeurer d’autant que le comité départemental de tennis envisage d’établir également ses quartiers. "Pour 2007, nous avons pour projet de construire quatre nouveaux courts couverts. Le tournoi disposera de six terrains.", a précisé Jacky Terreau. La Municipalité et le Conseil général voient cette évolution d’un bon œil. "Le Future de Nevers, avec le Grand prix de F1 de Magny-Cours, est l’un des grands événements sportifs de la Nièvre, a assuré Colette Mongiat, conseillère générale en charge du sport. C’est un bel ambassadeur qui fait la promotion de notre département." Raison pour le soigner !  


(Mustapha Taoussi)

Publié le 09/10/2006 à 15:16