INTERNATIONAUX DE TENNIS LA ROCHE SUR YON , VENDÉE - EDITION 2006
LA ROCHE SUR YON  du 16/10/2006 au 22/10/2006

Rosol brise la série

Depuis 2001, les Internationaux de La Roche-sur-Yon avaient toujours eu un vainqueur français. Le Tchèque Lukas Rosol a brisé la série en battant en finale… Julien Jeanpierre.

EN PLEINE PROGRESSION. A la lecture du palmarès du Future vendéen, on ne voyait pratiquement que du bleu : Rodolphe Cadart (1998), Régis Lavergne (1999, 2001), Marc Gicquel (2002), Jean-François Bachelot (2003), Gilles Simon (2004) et Olivier Vandewiele (2005). Seul le Tchèque Jan Vacek s'était invité à la fête en 2000. C'est à nouveau un joueur venu de République tchèque, de Rohatec Straznicka précisément, qui a fissuré l'hégémonie française. En pleine progression, Lukas Rosol, 21 ans, a battu deux "locaux" sur sa route : Grégory Carraz, tête de série n°1, au deuxième tour (2/6, 6/3, 6/3), puis Julien Jeanpierre en finale (7/5, 6/3). Rosol a ainsi remporté le deuxième Future de sa carrière pour sept finales disputées au total.

TROIS EN QUARTS. Malgré leur absence au palmarès, les Bleus ont pourtant compté trois joueurs en quarts de finale. Futur finaliste, Julien Jeanpierre a battu Edouard Roger-Vasselin à ce stade (4/6, 6/4, 6/4). Adrian Mannarino, 18 ans, a chuté contre le n°2 du tableau, l'Ouzbek Denis Istomin 6/3, 6/2. Déjà vainqueur de Nicolas Tourte (n°3) au premier tour, Jeanpierre a bien confirmé contre Istomin (6/0, 6/4). Avant de tomber face au fameux Rosol.

SPECTATEURS ET AMBIANCE. "Rosol est un vainqueur surprise, mais Julien Jeanpierre a eu un parcours très difficile, a analysé Jean-Yves Breton, le directeur du tournoi. Depuis cinq ans, le tennis a évolué. Et cette année, le niveau de jeu était très, très élevé. Il y a eu de supers matchs toute la semaine et le public a été enthousiasmé." La 17e édition du Future a ainsi attiré plus de spectateurs, contribuant à créer une très bonne ambiance sur les courts du Tennis Entente Yonnaise, le club qui est également le centre de ligue départementalisé.

LA BONNE FORMULE. "Je tiens à remercier les bénévoles du club et l'équipe des arbitres, a ajouté le directeur. Ce genre de manifestations crée une osmose entre les gens. Et la catégorie de tournois Future est très intéressante. Elle permet de voir des joueurs en pleine ascension. Arnaud Clément, Michaël Llodra ou Marcos Baghdatis entre autres sont venus chez nous. Je trouve la formule très, très bonne." Les Français et Lukas Rosol aussi !


(Benjamin Waldbaum)

Publié le 23/10/2006 à 19:03