©AFP  
Nicolas Mahut s'est relancé avec une belle place de finaliste.
 - EDITION 2007
ORLÉANS  du 10/09/2007 au 16/09/2007

Comme un "Roch" !

A l'Open d'Orléans, cinquième tournoi français le mieux doté, le Belge Olivier Rochus s'est offert le doublé, en battant pour la deuxième année consécutive un Français en finale.

BELGISSIME. L'an passé, il avait été la "vedette". Invité par les organisateurs, Olivier Rochus était alors 30e mondial. Un sacré plus pour un tournoi Challenger ! Le Belge, visiblement ravi de son séjour orléanais, avait eu l'outrecuidance de battre Michaël Llodra en finale (7/6, 7/6). Et voilà que Rochus remet ça ! Non content de se montrer fidèle à l'événement, le Wallon est revenu, a vu et a vaincu… Nicolas Mahut en finale (6/4, 6/4). Encore un Français ! On n'osera quand même pas demander au joueur du "top 100" le plus modeste par la taille (1,65m) de ne pas revenir l'an prochain. Car dans la coulisse, le sympathique "Oli" fait l'unanimité… Et il contribue évidemment à la qualité du plateau.

LLODRA PAPA POULE. Privés de victoire par ce petit diable, les Français ont toutefois très bien tiré leur épingle du jeu. A l'image de Nicolas Mahut, qui s'est relancé après un été pourri. En demi-finales, l'Angevin avait éliminé son copain Michaël Llodra (6/3, 6/3), lors d'une affiche très appréciée. Le gaucher Parisien n'était sans doute pas trop déçu d'avoir fait un peu moins bien qu'en 2006. Une semaine plus tôt, "Mika" était devenu papa une deuxième fois. Une grande joie qui lui a coûté un peu de sommeil, d'autant qu'il était retourné à Paris un peu plus tard, pour la première rentrée scolaire de sa fille…

11 000 ! La jeune connexion "franco-russe" s'est également illustrée. Alexandre Sidorenko (19 ans) et Sergei Bubka (20 ans), tous deux bénéficiaires d'une wild-card, ont en effet passé un tour. Le joueur du TC Paris a ensuite subi la loi de Rochus au terme d'un très beau match (6/4, 6/3), tandis que le fils de l'homme le plus haut perché du monde a été stoppé par Michaël Llodra (7/6, 6/1), non sans avoir rendu un point avec beaucoup de fair-play.
Le public orléanais a apprécié les performances de Rochus et des « Bleus ». Pour preuve, ils ont été plus de 11 000 à se presser tout au long de la semaine au Palais des sports.


(G.B.)

Publié le 17/09/2007 à 13:20