VILLE DE PLAISIR & TROPHÉE BNP PARIBAS - EDITION 2007
PLAISIR  du 17/09/2007 au 23/09/2007

Oger cumule

Au TC Plaisir, dans une finale franco-française, Thomas Oger a dominé Adrian Mannarino 7/6, 7/5. Il glane ainsi son troisième Future de l’année.

UNE FINALE PROMETTEUSE. Comme en 2006, le public plaisirois a eu droit à une finale "100 % française", mettant aux prises Thomas Oger (285e mondial) à Adrian Mannarino (483e). Le dernier mot est logiquement revenu au premier qui s’est imposé au prix d’une rencontre de près de deux heures (7/6, 7/5). "Nous avons assisté à une finale très serrée. Plus expérimenté, Oger a su imposer son jeu grâce notamment à son gros service et à son sens tactique", analyse le directeur du tournoi Pierre Saunal.  Agé de 27 ans, Oger (n°32 Français, Dauphiné Savoie) remporte ainsi son 3e Future de l’année. Parallèlement, il a disputé la bagatelle de quatre finales en 2007 (3 en Grande-Bretagne et 1 au Koweït). De son côté, le jeune Mannarino (N°49, Val-d’Oise) s’était distingué avant sa finale en écartant au premier tour la tête de série n°1, l’Ouzbek  Denis Istomin (207e mondial) 6/4, 6/7, 6/4.

LA REVOLTE DE MILLOT. Pas moins de 20 Français ont pris part à cette 14e édition. Au stade des demi-finales, ils étaient trois. Outre les finalistes Oger et Mannarino, on retrouvait également Vincent Millot (-30, Bourgogne) à la surprise générale. Sorti des qualifications, le Dijonnais s’est débarrassé notamment au premier tour de la tête de série n°4 Nicolas Tourte et en quarts d’Alexandre Sidorenko (n°8), avant de céder devant Mannarino en de finale 6/3, 6/0.

HAEHNEL EMOUSSE. La tête de série n°2 du tableau Jérôme Haehnel, elle, n’a pas fait long feu. Dès le premier tour, l’Alsacien s’est s’incliné devant le Belge Niels Desein 7/6, 7/5. "Il a débarqué du tournoi d’Orléans émoussé. De plus, il traîne une blessure depuis quelque temps", explique Pierre Saunal à propos de la contre-performance d’Haehnel. Au TC Plaisir, on attendait beaucoup des jeunes Alexandre Sidorenko et de l’Ukrainien Sergei Bubka, éliminés respectivement au 3e et au 1er  tour. "Ce sont des joueurs physiques, mais qui manquent de maturité et de sens tactique", déplore en connaisseur le directeur du tournoi.

Malgré un week-end chargé en événements sportifs (Coupe du Monde de Rugby), le public n’a pas hésité à se rendre au TC plaisir. "A ma surprise je dois dire, les tribunes étaient bien garnies", confie Pierre Saunal. Il faut dire que les spectateurs ont eu droit à deux finales : outre celle du Future,  ils ont assisté au dénouement du tournoi féminin du club (Hors catégorie).   


(G.B.)

Publié le 24/09/2007 à 15:08