- EDITION 2007
NEVERS  du 01/10/2007 au 07/10/2007

A l'heure suisse

Le Suisse Stéphane Bohli s’est imposé au Future de Nevers en battant en finale le Français Vincent Millot, 21 ans, -30 et ancien sociétaire de l'ASPTT Dijon. Jacky Terreau, directeur de l’épreuve, a tiré un bilan positif de cette 10e édition.

LA SURPRISE MILLOT. Lorsque l’ex-régional de l’étape, Vincent Millot, s’est défait du Suisse Michael Lammer en demi-finale sans perdre un set (6/4, 6/4), tous les espoirs étaient permis de voir triompher un régional de l'étape, ou presque. Le Français fut en effet longuement licencié à l'ASPTT Dijon avant un très récent "transfert" vers un club de la région parisienne. Malheureusement, Millot, vainqueur également de Julien Jeanpierre (tête de série n°2) en quart de finale, n'a pas pu aller au bout. La faute à un autre Suisse, Stéphane Bohli, ancien champion d'Europe 15-16 ans aujourd'hui classé 276e mondial. "J’étais très déçu, car en finale je n’ai pas réussi à reproduire tout ce que j’avais mis en place pendant la  semaine", confiait Millot. 6/1, 6/2, le score fut sans appel.

BELLOT C'EST BEAU. C’était la cinquième fois que Millot se hissait en finale d’un Future, sans succès. "C’est un cap que je dois passer", confiait le joueur de 21 ans. Jacky Terreau, directeur du tournoi et président du comité de la Nièvre, regrettait aussi cette finale rapide, mais se réjouit tout de même d’une belle semaine de tennis. "C’est un peu dommage, car après que Vincent eut battu Lammer, on pensait tous qu’il allait gagner. C’est tout de même une belle satisfaction d’avoir un Français en finale, qui plus est Bourguignon d’adoption." Autre mention spéciale attribuée par le directeur du tournoi, celle de Constantin Bellot, qui à l’âge de seulement 16 ans a réussi l’exploit de se qualifier pour le tableau final avant de s’incliner face au futur demi-finaliste et tête de série numéro 5, le Tchèque Pavel Snobel.

DES COURTS A RALLONGE ? La qualité de l’organisation est à souligner. La cinquantaine de bénévoles (chauffeurs, intendance, kinésithérapeutes…) s'est mis en quatre pendant la semaine pour assurer le bon déroulement de l’épreuve à tout point de vue. Tous les soirs était organisé dans le « village » un cocktail dînatoire accueillant les différents partenaires et leurs invités. Evidemment étaient présents les partenaires dont le Conseil Régional, le conseil Général, la Chambre des Notaires, le groupe Eiffage, Crobeddu, Toyota sans oublier la Mairie de Nevers dont le Service des Sports et Technique a prêté main forte au tournoi. On notera également la présence du Sénateur Maire de Nevers Didier Boulaud, qui soutient le projet de quatre courts couverts supplémentaires dont pourrait bénéficier l’ASPTT Nevers et le comité.

LIFTING EN 2008. Pour l’édition 2008, le comité de la Nièvre et l’ASPTT seront réunis sur un même site. Ce rapprochement permettra d'avoir plus de courts pendant le tournoi ainsi qu’un dispositif d’accueil plus important permettant d’étendre le village et ouvrant la porte à plus de partenaires.
Le tournoi a par ailleurs été couvert par tous les différents supports médiatiques. La presse écrite avec le Journal du Centre, la télévision avec France 3 Bourgogne et les radios avec NRJ, Radio Vibration et Radio Nevers, n’ont pas manqué une balle, permettant à tous de suivre l’évolution de l’épreuve.
Enfin en 2008, le Tournoi Future Nevers Nièvre, aura subi un réel « lifting ». Avec quatre courts couverts en plus et un village agrandit grâce à la construction d’une « Maison du tennis », la fête n'en sera que plus belle. 


(Eli Weinstein)

Publié le 09/10/2007 à 15:39