AMIENS OPEN - EDITION 2006
AMIENS  du 20/03/2006 au 26/03/2006

Julie près du bonheur

La Russe Yaroslava Shvedova, tête de série n°1, s'est imposée en finale de l'Open d'Amiens (10 000 $) aux dépens de la tête de série n°2, Julie Coin. Mais la logique a failli être bousculée par la joueuse locale…

 


JULIE A DOMICILE. Licenciée à l'Athletic Club Amiens, club hôte du tournoi,  Julie Coin, n°29 française, était évidemment très soutenue par un nombreux public. De mémoire d'organisateur, on n'avait jamais vu autant de monde autour d'un court de tennis à Amiens. "Il y avait près de 500 personnes pour la finale", se félicitait Nicolas de Colnet, le directeur de l'épreuve. Disputer un tournoi professionnel dans son propre club, c'est un événement. Et Julie, 23 ans, est passée tout près de son rêve, au terme d'un parcours presque parfait. La 290e mondiale n'a échoué qu'en finale, d'un souffle, face à la tête de série n°1, la Russe Yaroslava Shvedova (2/6, 7/5, 6/4).

FEBRILITE. "Et dire que Julie a mené 6/2, 5-2, et manqué trois ou quatre balles de match, regrettait Nicolas de Colnet. Sa victoire aurait été une apothéose. Jamais par le passé nous n'avions eu une joueuse locale aussi loin dans le tableau. Pour nous, c'était un bonheur qu'elle soit en finale. Mais elle a été victime d'un petit moment de fébrilité." Le dernier mot est donc revenu à Shvedova, plus sereine même si elle se vit remonter de 3-0 à 3-3 dans le dernier set. Cette jeune fille de 18 ans, classée 201e dans la hiérarchie, s'était déjà distinguée en France, à l'occasion de la Coupe Annie Soisbault, qu'elle a gagné à Granville avec l'équipe de Russie.

BONNE PRESSE. Outre le côté sportif, Nicolas de Colnet s'est montré satisfait de la couverture médiatique du tournoi. "Le Courrier Picard a largement relaté l'événement. La performance de Julie Coin n'y est pas étrangère. Nous avions aussi passé un accord avec radio France Bleu Picardie, qui a passé de nombreuses interviewes." Soutenu par des partenaires institutionnels (Ville, département, région) et privés (Opel, Intersport), la septième édition de l'Open d'Amiens a été un succès, grâce aussi aux efforts de la vingtaine de bénévoles du club et à la présence appréciée du juge-arbitre Pascal Maria, habitué à officier sur la chaise d'arbitre sur le circuit ATP. "Mais passer à une dotation supérieure me semble risqué, car la date est un problème, constatait Nicolas de Colnet. Les premiers jours de la semaine, il faisait vraiment froid au bord du court…" Heureusement Julie Coin avait vite contribué à réchauffer l'atmosphère !


(G.B.)

Publié le 27/03/2006 à 11:28