©DR  

Première Française au palmarès à Biarritz, Stéphanie Cohen-Aloro a remporté le 5e ITF féminin de sa carrière.
OPEN GAZ DE FRANCE DE BIARRITZ - EDITION 2006
BIARRITZ  du 11/04/2006 au 16/04/2006

Cohen-Aloro s’offre Biarritz

La finale de l'Open Gaz de France de Biarritz est revenue à Stéphanie Cohen-Aloro (139e mondiale). En finale, elle s’est imposée devant la Roumaine Madalina Gojnea (286e) 6/7, 6/4, 6/4.


UNE FRANÇAISE AU PALMARES. Après avoir gagné en double l’Open Gaz de France de Biarritz en 2005,  Stéphanie Cohen-Aloro s’est adjugée cette année le simple. En finale, elle a dominé la Roumaine Madalina Gojnea dans une rencontre très disputée 6/7, 6/4, 6/4. "Nous avons assisté à une très belle finale, suivie par près de 2000 personnes", s’est réjoui le directeur du tournoi et CTR de la ligue de CBBL François Duport. Et de poursuivre : "Une finale de près de 2h30 entre deux joueuses qui ne voulaient rien lâcher. Après avoir cédé le premier set, Stéphanie s’est ressaisi et a fini la rencontre très fort face à une adversaire tonique, dotée d’un excellent revers". La joueuse du RCF remporte ainsi son 5e titre ITF et devient ainsi la première tricolore à inscrire son nom au palmarès de l’Open de Biarritz.

DOKIC PLONGE. Outre Cohen-Aloro, à signaler la bonne de performance de Laurène Fayol. Issue des qualifications, la championne de France 17/18 ans s’est inclinée en quart de finale devant la future finaliste Gojnea 6/2, 6/2.  Virginie Pichet, Diana Brunel, Alizé Cornet et Mailyne Andrieux ont, elles, calé au deuxième tour. Tandis que Noémie Scharle, Laura Thorpe, Alice TissetLouise Doutreland et Anaïs Laurendon ont  trébuché au premier… Avec six joueuses classées dans les 200 meilleures mondiales, le tournoi biarrot présentait un plateau relevé. Il est dommage que Camille Pin ait déclaré forfait. Que dire des qualifications ! L’Australienne Jelena Dokic, ancienne n°4 mondiale en 2000, n’a pu franchir le premier tour…

PERENNITE ASSUREE. A l’issue de cette 4e édition, le tournoi a trouvé sa vitesse de croisière et François Duport peut passer la main sereinement à son adjoint Olivier Godallier. "Désormais, l’épreuve est bien ancrée. Nous avons bien progressé dans tous les domaines et notamment  dans  celui de l’accueil", estime-t-il. Les nombreux partenaires, dont Gaz de France, BNP Paribas, la ville de Biarritz, le département et la région semblent également satisfaits de la fenêtre médiatique que peut leur offrir le tournoi. Une fenêtre où l’on a vu Nathalie Tauziat, Guy Forget et les rugbymen du BO Serge Betsen et Jérôme Thion.


(Mustapha Taoussi)

Publié le 18/04/2006 à 14:26