©FFT  
Pauline Parmentier a obtenu son meilleur résultat en 2006 avec cette finale à Périgueux.
OPEN GAZ DE FRANCE DU PÉRIGORD - EDITION 2006
PERIGUEUX  du 26/06/2006 au 02/07/2006

Pauline à la page

Pauline Parmentier a échoué d'un souffle lors de la 10e édition de l'Open Gaz de France du Périgord (25 000 $). A Périgueux, la victoire est revenue à l'Israélienne Yevgenia Savransky au terme d'un joli suspense.

LA TOUCHE FINALE. Remarquée l'an passé à l'US Open où elle avait passé un tour en sortant des "qualifs", Pauline Parmentier a longtemps cru tenir la victoire au bout de sa raquette, mais c'est finalement l'Israélienne Yevgenia Savransky qui a eu le dernier mot au terme d'une finale haletante (1/6, 7/6, 6/2), au cours de laquelle les deux joueuses auront gagné chacune le même nombre de points (94). "Je suis très déçue car j'ai mené un set et 4-2, soulignait Pauline. Je me suis vue gagner trop vite et j'ai un peu paniqué. Au troisième set, j'avais mal aux jambes." Licenciée au Tennis Grand Besançon, Savransky, 22 ans, 201e mondiale, a fait mal au tennis français à Périgueux. Elle a en effet éliminé en quarts de finale Julie Coin (5/7, 6/1, 6/2) et en "demie" Virginie Pichet, obligée d'abandonner alors qu'elle était menée 6/2, 2-1, en raison d'une blessure au poignet.

10 ANS DEJA. Pour son 10e anniversaire, le tournoi périgourdin a été une réussite si l'on en juge par le bilan du directeur de l'épreuve, Bernard Darqué. "Nous avons eu une météo très favorable, à l'exception de quelques orages en début de semaine. C'est vrai aussi qu'il a fait très chaud le samedi lors de la finale. Mais le public est venu en nombre. Et puis nos bénévoles ont fait un travail remarquable. Nous avons notamment su relever le défi du transport, qui était un dossier assez lourd." Autre motif de satisfaction de l'organisateur, la couverture médiatique : "Sud Ouest et La Dordogne Libre nous ont accordé une page par jour. Radio Bleu et France 3 Aquitaine ont également accordé des reportages au tournoi. C'est très bien car ici, c'est le rugby qui domine."

UN REGAL. En attendant peut-être une augmentation de dotation, le tournoi de Périgueux a des bases solides, grâce à Gaz de France, aux collectivités locales (Ville, Conseil régional, Conseil général) et à d'autres sponsors privés, comme Fromarsac ou la Lyonnaise des Eaux. Un site Internet riche en actualités (www.cap-tennis.com) est venu améliorer la prestation d'ensemble. Mais le point fort du tournoi, ce fut aussi la restauration, puisque quelques-uns des meilleurs chefs de la région se sont succédés au fourneau dans l'espace VIP. Normal, au pays de la gastronomie…


(G.B.)

Publié le 03/07/2006 à 11:41