©FFT  
Alexandre Sidorenko a fait un retour au premier plan remarqué à Angers.
OPEN ESPACE ANJOU - EDITION 2008
ANGERS  du 07/04/2008 au 13/04/2008

Sidorenko, le rescapé

Freiné par une succession de blessures l'an passé, Alexandre Sidorenko, 20 ans, a repris sa progression en remportant l'Open Espace Anjou. Non sans avoir écarté deux balles de titre contre Sébastien de Chaunac !

"BONHEUR". "Cette victoire est vraiment un énorme bonheur après deux années sans gagner de tournoi. La joie est encore plus grande de l'avoir fait en sauvant deux balles de match en finale. C'est une grande satisfaction, une grande récompense pour tout le travail que j'ai accompli malgré les blessures." Alexandre Sidorenko a savouré son succès sur les courts couverts en terre battue de l'Angers TC. Impeccable jusqu'en finale (une moyenne de cinq jeux perdus en quatre matchs), "Sacha", 351e, 20 ans depuis le 18 février, y a lutté comme un beau diable pour se défaire de Sébastien de Chaunac, 30 ans, 307e.

ET DE TROIS. "J'ai eu beaucoup d'occasions, notamment six balles de premier set, a expliqué Sidorenko, qui est entraîné par son père Valery. Ça ne s'est joué à rien. Mais j'ai été plus opportuniste, plus agressif dans les moments décisifs." Victorieux 6/7(7), 6/2, 7/6(5) en 2h54, le Français natif de Saint-Pétersbourg a remporté son troisième titre "pro" après Blois en juillet 2006 et Bagnères-de-Bigorre en septembre 2006.

OBJECTIF TOP 100. "Janvier et février ont été très difficiles, s'est rappelé le vainqueur de l'Open d'Australie juniors 2006. L'an passé, pour ma première saison pleine sur le circuit, je n'ai pas été épargné par les blessures (trois entorses de la cheville, une fracture du pouce, une déchirure au coude). Depuis un mois et demi, je rejoue très bien. Là, j'ai eu de très bonnes sensations. Je veux continuer sur ma lancée et rentrer dans le top 100 le plus vite possible."

LA FORCE DU NOMBRE. Figurant en nombre dans le tableau final (ils étaient vingt), les Français ont brillé en Anjou. Le dernier carré était entièrement bleu. Sidorenko y avait battu 6/3, 6/2 Grégoire Burquier, le tombeur du n°1 du tableau, l'Argentin Diego Junqueira, en quarts (6/7, 6/4, 6/2). De Chaunac s'était, lui, offert le n°2 et 210e mondial, Adrian Mannarino, qui fêtera ses 20 ans le 29 juin (6/3, 6/4). Au total, six Bleus ont participé aux quarts de finale. Stéphane Piro et Thomas Cazes Carrère se sont inclinés à ce stade.

"SUPER AMBIANCE". Cette finale au couteau a fait le bonheur des spectateurs. Les 600 sièges des tribunes ont tous trouvé preneur. "Il y a eu une super ambiance", a raconté Philippe Couallier, directeur du tournoi et professeur à l'ATC depuis 35 ans. Pour sa 9e édition, l'Open Espace Anjou poursuit sa montée en puissance. Les médias locaux ont eux aussi été présents, avec Ouest France et le Courrier de l'Ouest pour la presse, ainsi que TV 7, la télévision locale d'Angers.

TÉLÉ INTERNE. Depuis l'an passé, un véritable central a été monté avec des loges pour les partenaires. Cette année, trois courts étaient équipés de caméras. Les matchs ont ainsi pu être suivis sur un réseau interne. "Un vrai plus", a apprécié le directeur qui envisage de développer le système. "Si une société peut nous aider, on est preneur", a-t-il reconnu. Un court a également été complètement occupé pour accueillir le "players lounge" et un restaurant pour les partenaires dans un style "cosy".

SPONSORS GÂTÉS. "Ça commence à prendre forme, a poursuivi Philippe Couallier. On a vendu des prestations pour les sponsors." Ces derniers ont été gâtés. Les démonstrations de SBF Xerox (photocopieurs) ont animé le village et donné des idées à d'autres. Une belle récompense pour l'Open Espace Anjou et son équipe d'organisation composée pour moitié de bénévoles de l'ATC et de l'autre de membres du comité départemental 49. Une récompense aussi belle que le troisième titre de "Sacha" Sidorenko…


(B.W.)

Publié le 14/04/2008 à 17:31