©DR  
Frank Wintermantel et Julien Obry.
TOURNOI FUTURES DE SARREGUEMINES 2008 - EDITION 2008
SARREGUEMINES  du 22/09/2008 au 28/09/2008

Obry plie devant Wintermantel

Dans un contexte de concurrence avec l’Open de Moselle, le Future de Sarreguemines a sacré l’Allemand Franck Wintermantel, tombeur en finale du Français Julien Obry.


AU PHYSIQUE. Au terme d’une semaine sans accroc, tant sur le plan logistique que sportif, le tournoi Future de Sarreguemines s’est achevé par le succès de l’Allemand Frank Wintermantel. En finale, la tête de série n°5 a eu besoin de trois sets (6/2, 3/6, 6/1) pour dompter la fougue du Français Julien Obry, qui a su faire honneur à sa wild-card. "Nous avons vraiment assisté à une belle finale, se réjouit Armand Raith, le directeur du tournoi. Après un excellent départ, Wintermantel a commis davantage de fautes directes au deuxième set. Obry en a profité. Mais lors de la troisième manche, le physique de cet Allemand très costaud (1,86m pour 81kg) a fait la différence".

UN "BRAS" EXCEPTIONNEL.  Agé de 20 ans, Frank Wintermantel succède donc à Josselin Ouanna, vainqueur en 2007 du Future de Forbach, qui alterne avec celui de Sarreguemines. Puissant du fond du court, le natif de Freiberg occupe actuellement la 757e place mondiale. De son côté, Julien Obry a réussi un parcours remarquable. A tout juste 17 ans et malgré un gabarit encore moyen (1,75 m), le jeune homme dispose d’un "bras" exceptionnel, notamment côté revers. Champion de France 15-16 ans en 2007, le Picard licencié au TC Albert s’entraîne à l’INSEP. Il avait notamment été quart de finaliste de l’édition 2005 des Petits As. Cette année, Obry a disputé le tournoi Juniors de Roland Garros, s’inclinant au premier tour.

OBRY, LE MEILLEUR DES BLEUS. A Sarreguemines, Julien Obry a décimé les rangs tricolores, en sortant Antoine Féret en quart de finale (6/3, 6/2) puis Rudy Coco en demi (4/6, 6/3 6/4). "Espoir local, Féret, 18 ans,  dispose d’un bel avenir, grâce à ses qualités physiques et sa puissance en fond de court, estime Armand Raith. Quant à Coco (878e mondial), il s’agit d’un serveur exceptionnel qui mesure près de 2 mètres mais manque encore de mobilité. En raison de douleurs à la cheville et au bras, il a dû s’incliner devant Obry". Enfin le Tchèque Jakub Praibis, à la technique très pure, a fait forte impression malgré sa défaite en quart de finale.

CONCURRENCE AVEC L’OPEN DE MOSELLE. Par ailleurs, près d’un millier de spectateurs ont assisté à ce tournoi, parfaitement organisé par une vingtaine de bénévoles. "Les joueurs nous ont fait part de leur satisfaction", souligne ravi Armand Raith. Un vin d’honneur a eu lieu le dimanche après la finale, tandis que le vendredi soir les partenaires ont eu droit à leur soirée. L’édition 2009 est donc attendue avec impatience, mais aussi avec quelques inquiétudes. "La concurrence de l’Open de Moselle est difficile à gérer, explique le directeur du tournoi. Cette année, leurs qualifications ont eu lieu les 27 et 28 septembre, ce qui correspondait à nos demi-finales puis à notre finale. Au niveau de la couverture presse, nous en pâtissons forcément. L’année prochaine, Julien Boutter m’a expliqué que l’Open de Moselle aurait lieu une semaine plus tôt soit pile en même temps que nous ".

PAS D'ALTERNANCE EN 2009. Un tournoi 2009 qui devrait à nouveau se dérouler à Sarreguemines puisque, malgré l’alternance proclamée avec Forbach, les travaux espérés s’y font attendre. Restent enfin quelques pistes à explorer très prochainement comme la possibilité d’installer des loges sur le court central, des tribunes supplémentaires ou la suppression des filets de protection. Sans oublier l’opportunité de passer à 15 000 dollars de dotation, afin de continuer à jouer dans la cour des grands.


(Baptiste Blanchet.)

Publié le 30/09/2008 à 16:41