INTERNATIONAUX DE LA ROCHE SUR YON - VENDÉE - EDITION 2008
LA ROCHE SUR YON  du 13/10/2008 au 19/10/2008

Niels Desein, maillot jaune

Vainqueur à Deauville en janvier et à Saint-Dizier en octobre, le Belge Niels Desein a également remporté le Future de la Roche-sur-Yon.

DESEIN, VIVE LA FRANCE. Il s’était adjugé la première étape de la saison au sprint et il l’a achevé en solitaire. Niels Desein a en effet remporté sans trop de mal la finale du tournoi de la Roche-sur-Yon aux dépens du Slovaque Pavol Cervenak (6-4, 6-1), neuf mois après son premier titre de la saison à Deauville. Ce succès acquis aux termes d’un véritable tour de France – il disputait alors son neuvième tournoi sur le sol national cette année - consacre ce joueur natif de Gand. Grand gaillard d’1,91 m, il avait déjà fait parler de lui en junior avec une 8e place mondiale au sein de cette catégorie, il y a trois ans.

Désormais lancé sur les routes pour s’y construire un palmarès, le jeune homme de 21 ans ne perd pas trop de temps. Finaliste pour la douzième fois d’un tournoi Future et lauréat de son sixième trophée, Desein a surtout glané son quatrième titre de la saison, le troisième en France. En effet, victorieux en janvier du Future de Deauville, le Belge a réussi le doublé Saint-Dizier et La Roche-sur-Yon au mois d’octobre. En chemin, il s’est retrouvé dans le peloton de tête à Mulhouse (finaliste) et Bagnères-de-Bigorre (demi-finaliste).

RODRIGUES TOUT PRES. Si le 330e joueur mondial s’est détaché nettement en finale, il a en revanche bataillé âprement en demi face au meilleur Français de la semaine : Mathieu Rodrigues. Le licencié de l’AA Jeunesse Blésoise a même disposé de balles de match lorsqu’il a servi pour conclure la rencontre à la fin du deuxième set. Malheureusement pour le Tricolore, Niels Desein a su calmer ses nerfs pour s’imposer au bout de trois heures de jeu (4-6, 7-5, 7-6). Cette défaite n’altère pas l’excellente image laissée par Rodrigues en Vendée avec ses victoires sur le Britannique James Ward, ainsi que sur la tête de série n°4, l’Ukrainien Serguei Bubka au premier tour et le Géorgien Lado Chikhladze au deuxième.

Les autres Français sont restés plus en retrait avec 12 éliminés dès le premier tour sur 17 engagés. A ce rythme, seul Nicolas Renavand est parvenu en quart de finale avant d’être poussé hors du tracé par le qualifié américain Stephen Bass.

Cette déception n’enlève pourtant rien à la réussite du tournoi, encore plus fréquenté que l’année dernière alors que la présence française était plus conséquente lors des derniers tours. "Les 65 bénévoles du tournoi ont encore fait un travail magnifique, estime Henri Moreno, le directeur de l’épreuve. Nous avons même accueilli d’avantage de partenaires, pour qui nous avions augmenté d’un quart la superficie de notre village. Le tournoi s’est très bien déroulé même si on peut regretter que la finale ait été trop rapide." Au moins, personne n’a pu rater Niels Desein lever les bras à l’arrivée.

(Thibaut Fraix-Burnet)

Publié le 21/10/2008 à 11:22