©FFT  
Nicolas Renavand, un joueur au tempérament offensif.
TOURNOI"FUTURE"- LIGUE DES YVELINES - EDITION 2007
FEUCHEROLLES  du 29/01/2007 au 04/02/2007

L'odyssée de Renavand

Huit matches et autant de tie-breaks disputés : Nicolas Renavand a connu de belles émotions et du suspense avant de triompher à Feucherolles (10 000 $ + h), lui qui sortait des qualifications.

 

ROI DU TIE-BREAK. D'une saison à l'autre, Nicolas Renavand n'est plus le même. La preuve. Le joueur du Racing avait début l'année 2006 en perdant les neuf premiers tie-breaks qu'il avait disputés. A Feucherolles, il en a remporté sept sur huit. Classé 586e mondial, le fils de Jacques Renavand, ancien joueur de Coupe Davis et figure du tennis français, a réussi un petit exploit puisqu'il a dû passer par les qualifications pour remporter, à 26 ans, son tout premier titre professionnel sur le sol national. "J'avais les jambes un peu lourdes à la fin du tournoi, mais j'ai bien tenu le coup, surtout mentalement", appréciait cet ancien finaliste du Critérium (2002), considéré par beaucoup comme un joueur brillant et talentueux.

A DEUX POINTS DE LA SORTIE. En finale, Renavand a pris la mesure du Russe Evgeniy Kirillov (6/4, 7/6), tombeur au premier tour de la tête de série n°1, Jean-Christophe Faurel. Malgré tous ces jeux décisifs, Nicolas n'a connu qu'une seule grosse frayeur tout au long de son parcours, face au Marocain Rabie Chaki en quarts de finale. Finaliste la semaine précédente à Deauville, Chaki s'est approché à deux points de la victoire à 5 points à 4 dans le tie-break du deuxième set, mais le Racingman a eu le dernier mot (6/7, 7/6, 6/3). "J'ai simplifié mon jeu en essayant de raccourcir l'échange et en étant plus agressif, précisait le vainqueur pour expliquer sa progression. J'ai travaillé là-dessus avec mes entraîneurs, Patrick Tachet et Philippe Tages, et ça paie. Je sais que je dois être plus régulier et plus rigoureux. J'ai passé mon BE en novembre, peut-être que je me pose moins de questions désormais."

UN BEAU PLATEAU. Ce Future de Feucherolles, organisé au centre de ligue de Feucherolles et dirigé par Norbert Rampolla, le président de la ligue des Yvelines, a particulièrement bien "vécu". "La qualité du plateau était remarquable, constatait le juge-arbitre Stéphane Apostolou. Il y avait beaucoup de joueurs connus (Faurel, Ascione, Sidorenko, Haehenel…) et il y a eu plein de superbes matches. Le public est venu nombreux le week-end, notamment le samedi quand il y a eu la remise des trophées du championnat régional. Avec des courts chauffés, un bon éclairage, la proximité de Paris, une très bonne ambiance et une équipe d'organisation rôdée, c'est vraiment une épreuve de très grande qualité."


(G.B.)

Publié le 05/02/2007 à 13:01