©FFT  
Guillaume Rufin
OPEN ESPACE ANJOU - EDITION 2009
ANGERS  du 13/04/2009 au 19/04/2009

Rufin prend date

Doté de 15 000 dollars, le Future d’Angers, baptisé Open Espace Anjou, a sacré le prometteur Guillaume Rufin. En finale, le champion d’Europe juniors a dominé l’autrichien Andreas Haider-Maurer (6/3, 2/6, 6/4).


TÊTES SUR LES ÉPAULES. Les champions gardent longtemps en mémoire leurs premiers titres sur le circuit. Lors de sa semaine angevine, on peut donc supposer que Guillaume Rufin aura fait le plein de souvenirs. Après avoir remporté son premier Future en Egypte au mois de février, le protégé d’Emmanuel Planque s’est en effet adjugé son premier titre sur le sol français. "Je lui ai montré les photos des anciens vainqueurs et des joueurs qui ont percé par la suite comme Simon, Tsonga, Chardy, Gicquel, Serra, Devilder, Mahut, Wawrinka ou Feliciano Lopez qui avaient tous 17-18 ans à l’époque, indique Philippe Couaillier, directeur du tournoi. Je crois que Guillaume peut suivre cette voie. Il va prendre son temps mais il a le tête sur les épaules".

INDÉNIABLE TALENT. Bénéficiaire d’une wild-card, Rufin, (18 ans, 1,88m pour 80kg) a réussi un parcours étonnant sur la terre battue couverte du Angers Tennis Club. Avec notamment un succès tranquille en quart de finale sur le Roumain Adrian Ungur (6/3, 6/3), pourtant tête de série n°1. En finale, le Français a dominé le frappeur autrichien Andreas Haider-Maurer (6/3, 2/6, 6/4). "Le calme de Guillaume a fait la différence, notamment au troisième set, estime Philippe Couaillier. Il possède vraiment un gros service et un excellent coup droit qui lui permet de prendre l’avantage dans l’échange, de s’ouvrir le terrain. Dommage qu’il ne le suive pas plus souvent au filet". Champion de France cadets et juniors, 8e de finaliste à Roland-Garros juniors en 2008, champion d'Europe juniors en titre, Guillaume Rufin possède un indéniable potentiel. Grâce à ce succès, le natif de Viriat s’est hissé au 797e rang mondial alors qu’il avait commencé l’année 1084e.

TROIS FRANÇAIS EN DEMI. Dans les rangs tricolores, deux joueurs ont agréablement surpris en atteignant les demi-finales. Il s’agit de Charles-Antoine Brezac et de Xavier Pujo. Issu des qualifications, le premier a sauvé trois balles de match devant Ludwig Pellerin en quart de finale, avant de s’incliner contre Guillaume Rufin. Agé de 23 ans, Brezac occupe la 862e place mondiale, son meilleur classement à ce jour. De son côté, le lucky-loser Xavier Pujo a également brillé puisqu’il s’est seulement incliné 7/5 lors de son troisième set face à Haider-Maurer. Sportivement, le bilan tricolore est donc excellent avec 5 quarts de finaliste (Rufin, Pujo, Brezac plus Pellerin et Gensse), alors que seul David Guez bénéficiait du statut de tête de série.

ARCHI-PLEIN. Ces résultats ont contribué au succès populaire de l’épreuve avec près de 800 spectateurs pour la finale et environ 4000 pendant la semaine. "Le stade était archi-plein, des tribunes jusqu’aux loges. Pourtant la période des vacances scolaires ne nous arrange pas car les gens partent facilement sur la côte Atlantique, souligne Philippe Couaillier. L’édition 2009 s’est donc parfaitement déroulée : les joueurs ont souligné que peu de Futures proposent un tel niveau de prestations." Parmi elles, un hébergement gratuit en chambres doubles, une restauration de qualité, un accueil chaleureux et pour la première fois, des ramasseurs de balle présents depuis le début du tableau final.

SEMAINE INTENSE. Cette 10e édition a été marquée par la transformation d’un court en deuxième village, qui a notamment abrité des concours de jeux vidéos parrainés par Nintendo. Autre partenaire, la FNAC a pour sa part organisé un concours de photos. Sans oublier, un restaurant VIP, le village et la soirée des partenaires ou des animations de mini-tennis. Par ailleurs, la finale du défi 49, épreuve parrainée par la Conseil Général du Maine-et-Loire qui met aux prises des jeunes du département, a eu lieu en lever de rideau de la grande finale, avec une victoire de l’équipe de Chacé-Varrains sur Giers. Bref une semaine aussi intense que riche qui donne envie à tous de se retrouver pour la 11e édition. "Dans cette optique, avec nos partenaires et notamment le comité départemental 49 qui nous aide énormément, nous réfléchissons à des améliorations notamment dans l’accueil des joueurs en leur offrant par exemple la nourriture."


(Baptiste Blanchet)

Publié le 21/04/2009 à 14:22