©DR  
La Potugaise Barbara Luz.
LE PONT DES GÉNÉRATIONS 2009 - EDITION 2009
LE PONTET  du 22/06/2009 au 28/06/2009

Luz et Rodriguez passent le pont

La Portugaise Barbara Luz et le Vénézuélien Ricardo Rodriguez sont les lauréats de la 20e édition du Pont des Générations, dont l’objectif pour 2010 est de se disputer sur terre battue.


Malgré la présence des n° 1 et 2 européennes dans le tableau, c’est bien la Portugaise Barbara Luz, qui s’est imposée au Pontet sur les courts du complexe sportif de la Gravière. Au 2e tour, Luz s’est débarrassé en 2 sets de la tête de série numéro 1, Marijana Novakovic (6/3, 7/5). En quarts, c’est la tête de série n° 3 l’Ukrainienne Ganna Poznikhirenko  qui est tombée  sous les coups de la joueuse de 16 ans 4/6, 6/3, 6/2. En finale, la jeune Portugaise, après avoir concédé le premier set, a su retrouver son rythme de croisière pour dominer la Malgache Zarah Razafimahatratra (3/6, 7/5, 6/0)

Sur les 29 Françaises en lice, deux ont atteint les quarts de finale. Tête de série n°16, Pauline Lollia, licenciée au Châtenay-Malabry Tennis (ligue des Hauts-de-Seine), a cédé contre par la future finaliste (6/7, 6/1, 6/1). Meava Razakasoa a été stoppée par la tête de série n°3, Ganna Poznikhirenko. L'Ukrainienne l'a emporté 6/2, 6/1.

FINALE DE RÊVE. Dans le tableau masculin, la finale a accouché d’une "finale de rêve" selon les termes du directeur du tournoi Daniel Vinot. Avec d’un côté le Bulgare Dimitar Kuzmanov, n° 1 européen et de l’autre, le Vénézuélien Ricardo Rodriguez,  n°1 à la COSAT (Confédération Sud-américaine de tennis). Le match qui, comme chez les filles, s’est disputé en 3 manches, a été dominé par le sud-américain grâce à son "gros" coup droit (6/4, 3/6, 6/1). Agé de 16 ans et pour son 6e titre cette année, ce joueur d’1m85 a fait souffrir son adversaire. "Il a un très gros coup droit. Il manque un peu de muscle, mais je suis persuadé qu’il percera, tout comme Kuzmanov. D’ailleurs, je leur ai tout deux donné rendez-vous au tournoi juniors de Roland-Garros", raconte Daniel Vinot. Outre la qualité de jeu affiché par les deux joueurs, le directeur du tournoi a fortement apprécié leur attitude  exemplaire tout au long de la semaine. "Certains pourraient bien s’en inspirer", lâche le directeur du tournoi.
Dans les rangs français, la grande satisfaction est venue de la performance du régional de l’étape : Mathias Bourgue. Licencié à l’US Pontet, la tête de série n°11 s’est hissée en demi-finale avant de s’incliner face au finaliste en deux sets. Autre motif de satisfaction, la participation des joueurs desPôles espoirs de Poitiers et Boulouris.

UN SOUTIEN INDEFECTIBLE. D’un point de vue organisationnel, le bilan n’est que positif. Le soutien indéfectible de la municipalité depuis 19 ans y est pour beaucoup, avec 5 membres du service technique de la ville mis à disposition. Tout comme les conseils régional et général, dont l’apport représente à eux deux la moitié du budget de l’épreuve. "C’est simple, précise Daniel Vinot, sans eux tout ça ne serait pas possible".

Les 70 bénévoles sont tous des fidèles depuis de longues années et clament haut et fort : "il y aura bien une 21e édition !". D’ailleurs, grande nouveauté et objectif principal du directeur de l’épreuve pour 2010 : disputer le tournoi sur terre battue. "Ainsi, on sera en harmonie avec les tournois de Rome, Milan et Paris. Jouer sur terre nous permettra d’attirer plus de joueurs de haut niveau. Les trois autres se disputent  sur terre et comme nous sommes encore sur dur, un certain nombre d’entre-deux   font l’impasse sur le Pont des Générations", conclut Vinot.


(Eli Weinstein)

Publié le 07/01/2009 à 13:51