©J. Combalbert  
Andreas Haider-Maurer
16ÈME OPEN DE MONTAUBAN - EDITION 2009
MONTAUBAN  du 29/06/2009 au 05/07/2009

Un Autrichien triomphe à Montauban

Andreas Haider-Maurer s’est imposé en finale contre le Français Jonathan Dasnières de Veigy, auteur d’une superbe semaine.


Pour ceux qui s’intéressent à l’actualité des épreuves labellisées "Future", Andreas Haider-Maurer n’est pas un inconnu. En effet, l’Autrichien avait atteint la finale du tournoi d’Angers, en avril dernier, subissant alors la loi de Guillaume Rufin.Cette fois, Haider-Maurer n’a pas laissé échapper le titre.

En finale du Future de Montauban, ce joueur de fond de court très complet (22 ans, 218e  mondial) a dominé le Français Jonathan Dasnières de Veigy. Un succès logique pour la tête de série n°1 du tableau (6/2, 6/4 en 1H23). "L’Autrichien a dominé son sujet, il a fait preuve de plus de d’expérience, de puissance et de régularité, souligne Michel Orliac, le directeur du tournoi. Sa solidité d’ensemble, puisqu’il n’a pas de point faible, comme sa longueur de balle m’ont impressionné. En plus, il n’hésite pas à venir terminer les points au filet ".

VITESSE D’EXECUTION. Bien que dominé par Haider-Maurer, Jonathan Dasnières de Veigy, tête de série n°5,  a réalisé une superbe semaine sur la terre battue montalbanaise. Le Nîmois âgé de 22 ans s’est hissé en finale sans concéder le moindre set, sortant au passage David Guez puis Thierry Ascione. "On l’a senti contracté en finale et son service l’a un peu trahi. Malgré des débuts de sets accrochés, Haider-Maurer s’est à chaque fois détaché. Mais Dasnières de Veigy possède une vitesse d’exécution impressionnante au niveau du bras, un jeu de jambes très tonique et de bons enchaînements service - coup droit. Il doit simplement progresser en retour côté revers", estime Michel Orliac.

BOUCHE-A-OREILLE. Malgré les températures parfois caniculaires et malgré la concurrence un brin déloyale de la finale Federer – Roddick à Wimbledon, la compétition a trouvé son public. Avec près de 300 spectateurs pour la finale. "Le bouche-à-oreille a fonctionné car tout au long de la semaine, et malgré l’absence de noms très connus, les gens ont apprécié la qualité du spectacle. Il faut dire que nous avons pu compter sur la présence de jeunes français en devenir comme Dasnières de Veigy, mais aussi Jonathan Eysseric, Axel Michon ou Dorian Descloy", indique le directeur du tournoi et président de l’ATM (Association Tennis Montauban), Michel Orliac.

Des joueurs parfaitement accueillis par les 40 bénévoles en charge de la gestion des terrains d’entraînement, de la salle de repos, de la restauration, du transport ou de la restauration. "Les participants, auxquels nous offrons l’hébergement, nous disent qu’ils apprécient le tournoi et dans un contexte économique pas génial, notre nombre de partenaires est en légère hausse", se félicite Michel Orliac.

Cette année, le site d’Aussonne, qui accueillait l’épreuve pour la 2e fois, était pleinement opérationnel. Reste simplement à fignoler certains espaces verts, aménager la salle de musculation ou terminer le parking et tout sera parfait en 2010. Sans oublier d’améliorer l’éclairage afin de pouvoir proposer certaines parties en nocturne quand il fait trop chaud. "Notre souci principal reste de finaliser ces infrastructures, pour le reste, la formule actuelle avec 15 000 dollars de dotation plus l’hébergement est un scénario qui nous convient parfaitement". Sages propos !

 


(Baptiste Blanchet)

Publié le 07/07/2009 à 13:33