©FFT  
David Guez
FUTURES DE NEVERS - EDITION 2009
NEVERS  du 05/10/2009 au 11/10/2009

Nevers sourit à Guez

Vainqueur du Letton Juska en finale, David Guez a remporté son 6e Future de l’année. Cinq Français se sont hissés en quart de finale.


CLIN D’ŒIL DU DESTIN
. Alors qu’Edouard Roger-Vasselin, vainqueur à Nevers en 2006, sortait Juan-Martin Del Potro à Tokyo, l’édition 2009 de ce tournoi Future est revenue à David Guez. Tête de série n°1, le Français a connu une semaine plutôt paisible, avec pour seule frayeur un set concédé dans sa demi-finale devant son compatriote Laurent Rochette. L’épilogue, face au Letton Andis Juska (7/6, 6/4 ) ne fit guère de doutes. Plus mature, performant en passing-shots, Guez a contenu l’excellent serveur originaire de Riga, pourtant auteur de 16 aces. "Juska possède une grosse première balle qu’il suit souvent au filet. Dans l’échange, il se montre aussi puissant qu’agressif. En plus, il est solide en fond de court, explique le directeur du tournoi Jacky Terreau. Mais après son alerte en demi-finale, on a senti David Guez très vigilant. Il a justifié l’écart de 50 places au classement ATP qui existait entre les deux joueurs, avant le tournoi. Je pense aussi que son expérience des finales a joué".

SIXIÈME TITRE POUR GUEZ. Il faut dire que Guez (26 ans) s’impose comme la star des épreuves labellisées Future. En 2009, il s’est imposé à Mostoles, Bourg-en-Bresse, Toulon, Newcastle et Lille, atteignant la finale à Feucherolles. Reste donc à confirmer à l’étage supérieur pour espérer intégrer le Top 100. Malgré cette victoire, il redescend à la 228e place mondiale car l’année dernière à la même époque, notre homme avait atteint les demi-finales du Challenger de Rennes. Agé de 24 ans, Juska (244e) a lui aussi remporté un Future en début d’année. Membre de l’équipe lettone de Coupe Davis, il passe le plus clair de son temps à disputer des Challengers. Avec une réussite mitigée.

Outre Guez et Rochette, demi-finaliste, Pierre Metenier, Pierrick Ysern et Benoît Paire se sont qualifiés pour les quarts. Soit un joli ratio de 5 Français sur 8. Titulaires d’une wild-card, Julien Obry et Gianni Mina ont poursuivi leur apprentissage. Régional de l’étape, Constantin Bélot, qui s’entraîne désormais à Dijon après être passé par l’INSEP, possède également un potentiel intéressant. Longtemps freiné par les blessures, ce garçon de 19 ans a bien résisté à Guez lors du premier tour.

UN NOUVEAU SITE POUR L’ANNÉE PROCHAINE. Un tableau dense, des "qualifs" disputées, des Tricolores en verve, l’épreuve dotée de 15 000 dollars a logiquement attiré le public nivernais sur les courts en dur du stade du Boulevard de l’Hôpital : 400 spectateurs ont assisté aux demi-finales et plus de 500 au triomphe de David Guez. Le Journal du Centre la Radio Bac FM ont également assuré une couverture importante de l’événement. Enfin, de nombreuses soirées et animations ont égayé l’événement dont la marque de fabrique reste la qualité de son accueil. "Nous n’avons pas de recette miracle mais notre équipe d’un cinquantaine de bénévoles (chauffeurs, kinés, intendants, arbitres) essaye de garder le sourire et de se montrer serviable", souligne Jacky Terreau. Reste désormais à trouver un site pour cette épreuve organisée par le Comité départemental de Tennis de la Nièvre, car cette année, ce sont l’ASPTT Tennis et Omnisports qui ont dû prêter leurs installations. "On peut espérer un site opérationnel pour 2010, il s’agira d’un projet plus fonctionnel avec 4 courts couverts. Un montage financier devrait être trouvé", se réjouit Jacky Terreau.


(Baptiste Blanchet)

Publié le 13/10/2009 à 11:55