©FFT/CS  
Pierrick Ysern
VILLE DE PLAISIR & TROPHÉE BNP PARIBAS 2009 - EDITION 2009
PLAISIR  du 21/09/2009 au 27/09/2009

Ysern cale en finale

Au terme d’une grosse semaine, entamée en qualifications, Pierrick Ysern s’est hissé jusqu’en finale du Future de Plaisir où il a buté sur un jeune Belge prometteur, Ruben Bemelmans (6/7, 6 /1, 7/5).


Dans les Yvelines, Pierrick Ysern est passé tout près de l’exploit à l’issue d’une semaine où il aura eu l’occasion de se faire "Plaisir". A 24 ans, classé 803e mondial, loin de son meilleur classement de 2007 (374e ), Ysern a attaqué le tournoi de Plaisir par l’épreuve des qualifications. Tête de série n°1, il s’en extrait toutefois sans concéder le moindre set. Une "stat" qu’il préserva  jusqu’en demi-finale du tableau principale. En finale, il s’est incliné face au Belge Ruben Bemelmans 6/7, 6/1, 7/5.

"C’était vraiment une superbe finale où Pierrick a joué un premier set de rêve, raconte Charles Giordano, président du TC plaisir. Derrière, il  a subi un premier coup de mou et a laissé filer le deuxième. Au troisième, Pierrick s’est accroché, mais en fin de set, il a connu  à nouveau un coup de fatigue. Il a commis deux doubles fautes et a concédé le break. De son côté, Bemelmans a saisi l’opportunité pour s’imposer 7/5 au 3e."

LITTLE BIG MAN. Au vu de ses résultats sur le circuit Future / Challenger, Bemelmans, du haut de son mètre 73, a tout d’un grand. A 21 ans, il a remporté dans les Yvelines son septième titre. "Vif et doté d’un gros mental, il bénéficie également d’une très bonne vista, s’émerveille Charles Giordano. Je ne serais pas étonné qu’on entende parler de lui dans un avenir proche."

Côté jardin, le tournoi a connu, une fois de plus, un grand succès."Le soutien de la municipalité y est beaucoup dans la réussite de notre épreuve", confie le président du club. Tout comme l’implication de la BNP Paribas. Le ciel particulièrement clément a contribué à la bonne fréquentation du tournoi, en hausse par rapport à 2008. 4000 personnes sont ainsi venues assister aux matches durant la semaine. Pour la finale, la capacité maximale du court central (400) a été atteinte. Trois personnalités ont honoré le tournoi de leur présence. Il s’agit de Joël Regnault, maire de Plaisir, David Douillet qu’on ne présente plus et le directeur général de la FFT, Gilbert Ysern. Ce dernier n’étant surement pas le spectateur le plus objectif du jour…


(Eli Weinstein)

Publié le 29/09/2009 à 12:00