TOURNOI FUTURES VILLE DE SAREGUEMINES 2009 - EDITION 2009
SARREGUEMINES  du 28/09/2009 au 04/10/2009

Le roi Koning

Le Néerlandais Michel Koning a remporté le Future de la Ville de Sarreguemines en dominant en finale le Français Ludovic Walter, 7/6, 6/3.

En néerlandais, Koning veut dire roi. Un nom pas toujours facile à porter surtout pour un athlète de haut niveau. Mais pour Michel Koning, natif d’Amsterdam, Sarreguemines s'est transformé en un royaume. Du haut de son mètre 91, le géant licencié au TCA Lisieux a éliminé un à un ses adversaires pour s’assoir sur le trône du tournoi.

UN GEANT DEVENU ROI. La semaine n’a pas pourtant été de tout confort pour ce droitier de 25 ans, classé 532e mondial, qui a dû disputer au moins un tie-break par match, sauf en demi-finale. Logique, il est vrai, tant le jeu de Koning s'appuie sur un gros service. Il ne s'est d'ailleurs pas contenté du titre en simple. Aux côtés de son coach-accompagnateur Martijn Van Haasteren, il s’est payé le luxe de faire le doublé. "C’est un joueur grand et athlétique, qui sert et tape très fort des deux côtés", analyse Armand Raith, président de l’AS Sarreguemines et directeur du tournoi.

En finale, Koning s’est imposé face au Français Ludovic Walter, licencié du TC Vannes. "Walter est proche du jeu de Koning", explique Raith, avant de résumer la finale. "Le premier set de la finale était très disputé. Même le tie-break était accroché. Mais dans le deuxième set on a vu un match un peu plus décousu. Walter a eu ses chances dans la seconde manche mais il n’a pas su les saisir."

Avec 300 personnes assistant au match, les conditions pour le spectacle étaient optimales. "Nous avons créé les conditions les plus professionnelles possibles avec d’un côté une tribune, aimablement fournie par la ville de Sarreguemines, et des chaises partout autour du terrain. Avant le match nous avons organisé une exhibition de tennis en fauteuil suivie de l’inauguration officielle du central « Henry Billod Morel », du nom du président en 1985 lorsque ce court était en construction, et qui est décédé en avril dernier", s’est ému Armand Raith. La fréquentation de la finale était d'ailleurs en adéquation avec celle de la semaine, qui a atteint les 1500 spectateurs.

OBJECTIF HEBERGEMENT. La performance d'ensemble des Français fut plutôt bonne. Ils étaient vingt sur la ligne de départ, et deux ont atteint le dernier carré, Walter étant accompagné par Mathieu Rodrigues, tête de série n°1, éliminé par Koning. Le match phare de la semaine fut selon Raith, "le quart de finale disputé en trois manches entre « le roi » Koning et le finaliste de l’édition 2008 Julien Obry", qui s'est terminé sur le score 7/5, 6/7(4), 6/1.

En 2010, le Future de la ville de Sarreguemines a pour ambition d’accroître son budget pour pouvoir offrir l’hébergement aux joueurs : "Nous avions pour ambition de passer de 10 000 à 15 000 dollars en « prize money », mais après un sondage effectué auprès des arbitres et des joueurs, il s’avère que nous attirerons plus de joueurs en restant à 10 000 mais en rajoutant l’hébergement plutôt que d’augmenter la dotation", explique Armand Raith.

En attendant de connaître le roi de l'édition 2010, les prétendants au trône peuvent donc s'attendre à une vie de château…

(Eli Weinstein)

Publié le 10/06/2009 à 10:46