©DR  
Clément Reix
18ÈME OPEN DE TENNIS DE LILLE - EDITION 2008
LILLE  du 08/03/2008 au 16/03/2008

Reix couronné

Sorti des qualifications, Clément Reix est le vainqueur surprise de l’Open de Lille. L’Amiénois remporte ainsi son premier tournoi chez les professionnels et espère bien donner un élan nouveau à sa carrière.


ÉNONCÉ DU PROBLÈME. Sujet du jour : est-il possible de sortir des qualifications d’un tournoi sans mettre une balle dans le court et de finir sa semaine avec le trophée au dessus de la tête ? Oui et heureusement. L’étonnant Clément Reix l’a démontré à Lille. L’Amiénois de 25 ans, classé -15, a en effet tout connu dans le Nord. Du doute des qualifications à l’apothéose d’une finale remportée aux dépens d’Adrian Mannarino, le 225e joueur mondial (2/6, 7/6, 7/5). Particulièrement dubitatif en début de semaine à Lille, Clément Reix ne parvenait pas à retrouver de bonnes sensations. Alors qu’il avait battu le Roumain Florin Mergea, une vieille connaissance de Mickael Llodra et Arnaud Clément, lors des qualifications du challenger de Cherbourg, il patinait face à Vincent Boginoff (-2/6) en qualif à Lille. En trois sets, l’Amiénois accédait pourtant sans gloire au tableau principal.

BALLE DE MATCH. Le tennis offensif  de Reix faisait de nouveau des étincelles face à Gary Lugassy, la tête de série n°1 de retour du Japon, au deuxième tour. En deux sets rondement menés, Reix poursuivait sa route qui le menait après le forfait de l’Autrichien Philip Oswald jusqu’en demi-finale d’un Future pour la deuxième fois de sa carrière. A l’époque, à Toulon en 2006, paralysé par l’enjeu, il avait totalement manqué son match au point de prendre une méchante raclée. Cette fois, face à Ludovic Walter, le 1045e joueur mondial, n’a pas laissé passer l’occasion. Après avoir sauvé une balle de match, Clément Reix, licencié à l’Omnia Sport Sannois, réussissait à se qualifier pour sa première finale en Future."Dans la mesure où Adrian Mannarino avait écrasé sa partie de tableau, nous nous attendions à un match à sens unique en finale, reconnaît Hughes Destombes, le directeur du tournoi. Et le début de la partie nous donnait raison. Après moins d’une heure de jeu, Mannarino menait 6/2, balle de 4-1. Et puis, Reix s’est accroché, il a réussi à emmener son adversaire jusqu’au tie break avant de gagner après 2h30 de jeu". Les 1 400 spectateurs du palais Saint-Sauveur étaient aux anges. "C’est un beau vainqueur. Pour nous, en tant qu’organisateurs d’un tournoi Future, la découverte d’un nouveau talent nous comble. Tsonga, en gagnant chez nous il y a deux ans, était dans cette logique".

DE NOUVEAU PARTENAIRES. Ce résultat inattendu a constitué une belle récompense pour tous les membres de l’organisation du tournoi. Dépourvu d’accord avec un hôtelier local, l’Open de Lille craignait de voir son plateau amoindri en raison de problèmes d’hébergement. "Nous n’avons rien perdu en qualité, se félicite Hughes Destombes. Le bilan est donc très bon à l’issue de cette semaine, surtout après un telle finale". En s’appuyant sur de nouveaux partenaires en 2009, l’épreuve lilloise espère continuer à dénicher de nouveaux talents.


(Thibaut Fraix-Burnet)