©DR  
Ruben Bemelmans
GRAND PRIX INTERNATIONAL DE LA VILLE DE LILLE - EDITION 2010
LILLE  du 08/03/2010 au 14/03/2010

Bemelmans à domicile… ou presque

Ruben Bemelmans, licencié au TCLLM, a remporté une 20e édition très belge en se défaisant en finale de Niels Desein. Les Tricolores se sont, eux, arrêtés en quart de finale.


Il s’en est fallu de peu pour que Ruben Bemelmans ne s’aligne pas sur les courts du Tennis Club Lillois (TCLLM), un club qu’il connaît pourtant parfaitement pour y être licencié. Et ç’eût été dommage, puisque le gaucher belge de 22 ans s’y est imposé en dominant en finale la tête de série n°1, son compatriote Niels Desein (6/4, 6/2). Le tout après avoir disputé pas moins de six autres matches car le natif de Genk, 278e mondial, a dû passer par la case qualifications, faute de s’être inscrit à temps. "Il avait été battu plus tôt que prévu à Cherbourg, explique Henri Magniant, le président du TCLLM, et il pensait suivre son coach sur le circuit pour s’entraîner, mais un concours de circonstances a fait qu’il est finalement venu jouer les qualifs. Nous sommes heureux qu’il l’ait fait et qu’un garçon du club ait gagné." D’autant que ce Lillois d’adoption a du talent à revendre, dans la digne lignée des Kristof Vliegen ou Steve Darcis, qui s’étaient imposés à Lille respectivement en 2002 et 2005. "C’est un joueur qui sait tout faire, s’enthousiasme Henri Magniant. C’est un beau vainqueur et on va se rappeler de lui, c’est clair ! Il ne va pas s’arrêter là. Il a déjà été sélectionné en équipe belge de Coupe Davis il y a deux ans, et il en fera très certainement encore partie. Il a tout pour devenir n°1 belge."

D’ailleurs, l’équipe belge de Coupe Davis sera peut-être à l’avenir constituée essentiellement de garçons qui ont brillé lors de cette édition 2010, puisque pas moins de quatre joueurs d’outre-Quiévrain ont atteint le dernier carré, dont un autre sociétaire du TCLLM, Yannick Mertens. "Mais le match le plus extraordinaire du tournoi, le plus sensationnel, détaille le président lillois, c’est celui que Bemelmans a gagné en trois sets (6/7(2), 6/2, 7/5) contre Augustin Gensse au deuxième tour."

Coté Français, justement, si quatre joueurs ont pu atteindre les quarts de finale (Nicolas Renavand, Romain Jouan, Charles-Antoine Brézac et Pierre-Hugues Herbert), tous ont arrêté leur parcours à ce stade. "Pour Brézac, le vainqueur du Critérium l’an dernier, c’est dommage, analyse Henri Magniant, car il a dû abandonner face au futur vainqueur en raison d’une blessure."

La qualité du spectacle et le niveau de jeu produit tout au long de la semaine ont garanti au Grand Prix International de la Ville de Lille une fréquentation de 300 à 500 personnes par jour, jusqu’aux sommets du dimanche, avec près de 1200 spectateurs pour la finale, soit plus qu’en 2009. "Nous sommes très contents de cette 20e édition, qui a également correspondu aux 90 ans du club et à mes 25 ans en tant que président, se réjouit Henri Magniant. Nous avons eu pour l’occasion une petite soirée de gala le samedi, avec la présence de personnalités de la Ligue et de la Ville de Lille. Plus globalement, je tiens à mettre à l’honneur le directeur du tournoi Hugues Destombes qui, comme d’habitude, a accompli un travail formidable." À noter que cette année, le tournoi s’est déroulé dans un Palais des Sports en partie rénové (structures annexes, accueil, arbitrage, ramasseurs de balles…) mais qui, lorsque la 21e édition s’ouvrira en mars 2011, aura totalement fait peau neuve. Et qui, à terme, devrait proposer une extension avec un nouveau club house de 500 m2 au sol, sur deux étages, neuf courts couverts (dont six chauffés) et trois découverts. De quoi envisager sérieusement le passage à la catégorie "Challenger" dans un avenir proche. "Rien n’est encore fait, confie Henri Magniant. Mais en tout cas, on va en discuter avec les élus."


(Myrtille Rambion)

Publié le 17/03/2010 à 17:42