INTERNATIONAUX DE SAINT-DIZIER - EDITION 2009
SAINT DIZIER  du 12/10/2009 au 18/10/2009

Dupuis rugit encore

Malgré ses 36 ans, Antony Dupuis a remporté le tournoi de Saint-Dizier en dominant l’Irlandais Conor Niland après trois sets acharnés. Les Français Metenier et Rodrigues étaient en demi-finale.


A priori, un tournoi Future sert à révéler des joueurs en devenir, qui apprennent leur métier dans l’antichambre du circuit principal. Dotés de 15 000 dollars, les Internationaux de Saint-Dizier ont ainsi vu défiler Nikolay Davydenko ou Carlos Moya dans leurs jeunes années. Ou plus récemment, Jo-Wilfried Tsonga et Josselin Ouanna, en 2005 et 2007. Mais cette fois, dans un tableau à forte densité française, c’est un "jeune homme" de 36 ans, Antony Dupuis, qui a remporté l’épreuve. Celui qui fut 57e mondial en 2001 a donc de beaux restes. A commencer par un excellent bras qui lui permet de prendre l’avantage dans l’échange en s’installant à l’intérieur du court. Régulier tout au long de la semaine, Dupuis s’est offert son premier titre version 2009 en dominant l’Irlandais Conor Niland (6/3, 4/6, 6/4). Une victoire acquise aux forceps pour le Français qui n’était même pas tête de série. Mais une belle récompense pour le vainqueur du tournoi de Milan 2004 qui avait cette année atteint la finale du Future de Cologne, disputé sur terre battue. Avec ce succès, le natif de Bayonne occupe désormais la 667e place mondiale.

Joueur de Coupe Davis pour son pays, Conor Niland (28 ans, 379e mondial), signe là sa meilleure performance de la saison. Il comptait déjà une demi-finale en Future. Mais il n’a pu se qualifier à l’Open d’Australie, Wimbledon ou l’US Open. Respectivement têtes de série n° 1 et 2, Pierre Metenier et Mathieu Rodrigues n’ont pas démérité puisqu’ils étaient en demi-finales. En quarts de finale, on recensait même cinq Français car Gary Lugassy et l’étonnant lucky-loser Baptiste Bayet y figuraient aussi.


(Baptiste Blanchet)