INTERNATIONAUX DE BAGNOLES DE L'ORNE - EDITION 2012
BAGNOLES DE L'ORNE  du 16/01/2012 au 22/01/2012

Baumann, malgré les Français

Si trois Français figuraient en demi-finale à Bagnoles-de-l’Orne, le titre est revenu à l’Allemand Moritz Baumann, au détriment d’un Alexandre Penaud accrocheur (2/6, 7/6, 6/4).


Il n’est jamais évident de confirmer une "perf" importante au cours du même tournoi. L’Allemand Moritz Baumann, tombeur de Laurent Rochette - pourtant tête de série n°1 et 337e mondial soit environ 450 places de mieux que lui - au 2e tour, a su poursuivre sur sa lancée. Malgré des difficultés puisqu’il a dû puiser dans ses ressources pour dominer le Belge Niels Desein en quart (7/6 au 3e set), puis le Français Jules Marie en demi (6/1, 6/7, 6/4) et enfin Alexandre Penaud en finale (2/6, 7/6, 6/4).

"Ce gaucher n’était pas attendu mais il a su se faufiler dans le tableau comme une anguille, raconte Olivier Alleaume, le directeur du tournoi. Baumann possède notamment un excellent revers à deux mains qui lui permet de prendre la balle au sommet du rebond". Pour la première fois en 4 éditions, c’est donc un étranger qui a remporté l’épreuve normande.

Mention spéciale à Jules Marie (21 ans, du TC Caen), qui a poussé Baumann dans ses retranchements, après avoir sorti l’Espagnol Clar-Rosello (n°4) en quarts de finale (6/7, 6/0, 6/3). Etudiant en 3e année de Staps, il effectuait sa reprise après avoir passé des partiels. En revanche, Nicolas Renavand, tête de série n°3, peut nourrir des regrets. "Il semblait vraiment au-dessus du lot, estime Olivier Alleaume. Mais il s’est blessé aux adducteurs lors du premier set de sa demi-finale contre Penaud. Il menait alors 5-1 mais ne pouvait plus servir et a dû abandonner dans la 3e manche."

Tout au long de la semaine, les spectateurs se sont pressés sur les courts du TC Bagnoles de l’Orne pour une affluence totale d’environ 2000 personnes, dont plus de 400 pour la finale.


(B.B.)