©FFT/CS  
Pierre-Hugues Herbert, vainqueur du Future de Montauban.
 - EDITION 2012
MONTAUBAN  du 02/07/2012 au 08/07/2012

Une première pour Herber

Vainqueur de David Guez en finale (7/6, 7/5), Pierre-Hugues Herbert s’est adjugé son premier trophée de l’année sur la terre battue du tournoi Future de Montauban.


Pierre-Hugues Herbert a profité de la 19e édition du Future de Montauban pour empocher son premier titre de la saison. Demi-finaliste la semaine précédente à Roemerberg (Allemagne), le Français a confirmé sa dynamique actuelle. Au cours de sa semaine montalbanaise, Herbert (21 ans, tête de série n° 3) n’a connu que des matchs accrochés contre l’Allemand Sami Reinwein, puis contre les Français Michael Bois, Laurent Recouderc ou Lucas Pouille. Pour le titre, le natif de Schiltigheim est venu à bout de David Guez (7/6, 7/5), à l’issue d’une finale aussi excellente qu’accrochée.

Le sens tactique de Herbert

"Herbert a beaucoup de talent et notamment celui de d’empêcher son adversaire de s’installer dans sa filière de prédilection, raconte Michel Orliac, directeur de cet Open de Montauban. Face à Guez, qui adore s’appuyer sur la vitesse de balle de son adversaire pour mieux le contrer, il a judicieusement cassé le rythme. Tout en sachant venir conclure les points à la volée quand il le fallait." Les 400 spectateurs présents ont apprécié le spectacle.

Gicquel abandonne

Favori logique du tournoi, Marc Gicquel a chuté en demi-finale devant Guez. "Marc n’était pas dans son assiette avant d’entrer sur le court, explique Michel Orliac. Durant le match, il avait du mal à fléchir les jambes en raison d’une douleur au genou. Il a demandé l’intervention du kiné mais n’a pu terminer sa partie alors que son adversaire menait 6/1, 2/1. Comme il s’agissait de notre tête d’affiche, nous étions forcément déçus de le voir perdre de la sorte."


La belle semaine de Pouille

La deuxième demi-finale opposait Herbert à Lucas Pouille. Alors qu’il venait d’obtenir son baccalauréat, ce grand espoir du tennis hexagonal qui venait de gagner 3 matchs contre Kevin Botti, Jonathan Eysseric et Armel Rancezot, a fait mieux que résister face au futur vainqueur (défaite 6/3, 7/5). La semaine du 9 juillet, ce fan de Federer âgé de 18 ans pointait à la 795e place ATP. Tout près de son meilleur classement. "Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu de jeunes Français comme Herbert et Pouille, avec un tel potentiel, estime Michel Orliac. Je ne pense pas qu’on les reverra de sitôt à Montauban." La 20e édition du tournoi prévue pour l’an prochain, avec forcément quelques festivités mémorables, se fera donc probablement sans eux.




(Baptiste Blanchet)

Publié le 09/07/2012 à 13:29