©FFT/CS  
1er titre de l'année pour Nicolas Renavand, vainqueur à Bourg-en-Bresse.
 - EDITION 2012
BOURG-EN-BRESSE  du 09/07/2012 au 15/07/2012

Renavand le combattant

Malgré cinq rencontres accrochées, Nicolas Renavand a remporté son premier titre de l’année en dominant Jonathan Eysseric (6/4, 7/6) au cours du Grand Prix de Bourg-en-Bresse/Open de l’Ain.


Certains succès s’obtiennent en survolant l’événement, d’autres dans la douleur. Dans la seconde catégorie, Nicolas Renavand a bien mérité son titre à l’Open de l’Ain, le premier de sa saison. Car sur la terre battue de Bourg-en-Bresse, le Français, tête de série n° 7, a dû batailler lors de chacune de ses rencontres. Mathias Bourgue (battu 7/6, 3/6, 6/3 au 1er tour), Elie Rousset (7/6, 6/2), le Néo-Zélandais Jose Statham (7/6, 6/4) ou Olivier Patience, son partenaire de double (2/6, 6/3, 7/5), auraient tous pu mettre fin à son parcours. Mais à chaque fois, Renavand (30 ans) a su serrer le jeu dans les moments décisifs. En finale, face à Jonathan Eysseric (22 ans), avec qui les compteurs sont désormais remis à zéro (2 victoires partout), il a une nouvelle fois utilisé cette recette imparable : combattre et ne rien lâcher (victoire 6/4, 7/6).

La régularité récompensée

Après une finale à Angers et trois demi-finales supplémentaires en Future, la régularité de Renavand à ce niveau a donc payé. Brillant tout au long de la semaine, Eysseric a perdu une nouvelle finale après Toulon début juillet. Autre signe encourageant, le gaucher, ex-sparring-partner de Federer, se montre très consistant cette saison (deux demies plus sept quarts en Future en 2012).

La surprise Cauvard

Dans un tableau particulièrement dense, où les têtes de série ont connu des difficultés (n° 1, Florian Reynet s’est incliné dès le premier tour devant Alexandre Penaud 6/2, 6/4), Olivier Patience a encore tiré son épingle du jeu en sortant David Guez en quarts de finale  (6/2, 6/3) avant d’inquiéter le futur vainqueur en demies. Issu des qualifications, l’Algérien Lamine Ouahab complétait le dernier carré. Dans les rangs tricolores, la bonne surprise est venue de Simon Cauvard, quart de finaliste face à Eysseric.

   


(B. B.)

Publié le 16/07/2012 à 15:36