- EDITION 2012
RODEZ  du 22/10/2012 au 28/10/2012

La surprise Martin


Le Français Fabrice Martin n’était pas tête de série, mais s’est imposé aux Internationaux du Grand Rodez-Aveyron à Vabre devant le Belge Maxime Authom (6/3, 6/2).
Champagne pour Fabrice Martin !  Le Français (26 ans, 381e ATP), qui n’était même pas tête de série à Rodez, a effectué un parcours étonnant pour remporter son premier titre de l’année. « Martin est monté en puissance de tour en tour, ce qui lui a permis de s’offrir les tête de série n° 4, n° 7 puis n° 1 en finale. Sa confiance et son service qui tombe très fort de son 1,98 m, ont permis au Français de déjouer tous les pronostics », se félicite Jean-Jacques Crognier, directeur de ces 18e Internationaux de tennis. Souvent malmené, Fabrice Martin a paradoxalement disputé son match le plus facile en finale, face au Belge Maxime Authom (victoire 6/3, 6/2). Ce dernier, valeur montante du circuit, s’était imposé la semaine précédente à la Roche-sur-Yon. Egalement finaliste du double à Rodez, le Belge a sans doute payé l’accumulation de rencontres. Mais il pointe cette semaine à la 160e place mondiale.

Cayre et Py prometteurs
Dans un tableau particulièrement relevé où 7 des 8 têtes de série étaient présentes en quarts, David Guez a atteint le dernier carré avant de subir la loi d’Authom (6/2, 7/6). Jonathan Eysseric et Marc Gicquel se sont arrêtés en quarts. De leur côté, les deux membres du pôle Espoirs de Toulouse (Paul Cayre et Enzo Py) ont fait honneur à leur wild-card : le premier a offert une belle résistance à Eysseric au 1er tour (7/5, 6/4) tandis que le second a remporté un match avant d’accrocher Guez (défaite 6/4, 7/6).

Nouvel éclairage en 2013
De nombreuses nouveautés ont émaillé l’édition 2012, avec notamment des animations repensées qui ont permis d’attirer de nombreuses écoles de tennis le mercredi, tandis qu’un tableau de marquage flambant neuf, des panneaux déroulants pour les sponsors ou un live score sur le site du tournoi ont connu un franc-succès. « L’an prochain nous allons rester sur ce site du complexe municipal de Vabre, en installant un éclairage de 500 lux sur tous les courts, indique Jean-Jacques Crognier. Mais il n’est pas question de changer de catégorie car nous sommes à 15 000 $ + H et nous recevons des joueurs de Challenger ».




(B. B.)

Publié le 29/10/2012 à 14:47