Romain Jouan
 - EDITION 2013
AJACCIO  du 15/04/2013 au 21/04/2013

Jouan échoue en finale

Battu (6/4, 6/4) par le Bosniaque Mirza Basic, Romain Jouan n’a pu remporter son 2e titre de la saison à Ajaccio, dans une épreuve qui a vu Guez et Millot atteindre les demi-finales.


Après Marc Gicquel, vainqueur de la première édition du Corsica Tennis Open l’an passé, le Future d’Ajaccio a bien failli sacrer un autre joueur français. Mais Romain Jouan s’est incliné face au Bosniaque Mirza Basic (6/4, 6/4), au cours d’une finale interrompue deux fois par la pluie.  "Je pense que Basic (21 ans, 238e ATP) s’est mieux adapté aux conditions car on a senti Jouan nerveux en début de match, perturbé par l’attente d’une heure avant d’entrer sur le court, confirme Antoine Fanchi, directeur du tournoi. Mais le Bosniaque, tête de série n°4, qui avait failli perdre au 2e tour contre Simon Cauvard, a imposé son tennis très agressif en coup droit comme en revers, avec en prime, un excellent service ".

Millot battu in-extremis

La semaine reste toutefois positive pour Romain Jouan (n°7 du tableau), qui a sorti le Belge Niels Desein, n°3, en quart de finale (6/2, 6/3)  puis David Guez pourtant n°1 du tableau, en demi (6/4, 3/6, 6/4). Classé 331e mondial à 27 ans, le Bordelais vise une remontée qui lui permettrait de disputer les qualifications à Wimbledon. Vainqueur à Poitiers et finaliste à Bressuire en 2013, Jouan en prend le chemin. Outre Guez et Jouan, Vincent Millot, tête de série n°2, s’est incliné en demi-finale devant Basic (3/6, 7/6, 6/4), pour un 3 sur 4 tricolore très encourageant.

"La raison d’être de ce Future est d’aider les Français dans leur progression, nous sommes donc ravis, souligne Antoine Fanchi. Même si nous aurions aussi aimé voir Laurent Lokoli, natif de Bastia et battu au 2e tour par le Belge Mertens (7/5, 6/2), dans le dernier carré ".




(B. B.)