Romain Jouan
 - EDITION 2013
POITIERS  du 11/03/2013 au 17/03/2013

Jouan sacré à Poitiers

Romain Jouan a créé la surprise en dominant David Guez (6/3, 6/0), pourtant tête de série n°3.

Sur les courts du stade Poitevin Tennis, Romain Jouan, qui ne figurait pas parmi les 8 têtes de série, s’est offert une semaine parfaite. Après un succès face à Alexandre Penaud, le Bordelais a sorti le Chinois Di Wu, n°2 du tableau (6/3, 5/7, 7/6) puis le Letton Andis Juska (n°8, 6/3, 6/4) et Nicolas Renavand (n°5), en demi-finale (7/6, 6/2). Soit 3 "perfs"  consécutives pour Jouan, actuel 388e mondial. Paradoxalement, sa victoire en finale contre David Guez, tête de série n°3 (6/3, 6/0) aura été la plus facile à obtenir.

"Guez n’étais pas blessé mais sans doute fatigué par sa magnifique demi-finale face à Nicolas Mahut, souligne Jean-Paul Orillard, directeur de cet Open 86. David s’est battu lors de la première manche avant de flancher mentalement.  Ce qui n’enlève rien au mérite de Jouan qui a proposé un tennis flamboyant tout au long de la semaine" . Classé 209e à l’ATP en avril 2012, Romain Jouan a donc remporté son premier titre cette année, après une finale au Future de Bressuire fin janvier. Un nouveau départ après de nombreux pépins physiques.

Mahut se teste

Si le tournoi de Poitiers a attiré les foules, il le doit en partie à Nicolas Mahut (158e mondial). Blessé en double à l’Open d’Australie, puis à nouveau touché à la hanche à Cherbourg, "Nico" voulait se tester et enchaîner les matchs. Mission accomplie pour l’Angevin, ancien pensionnaire du Pôle France de Poitiers, battu en demi-finale par Guez (6/2, 7/6). L’autre attraction se nommait Maxime Quinqueneau (23 ans, 1150e mondial), membre du stade Poitevin Tennis, qui comme l’année dernière s’est transcendé pour atteindre les quarts de finale.

"Ce Future qui a pour double vocation de permettre aux jeunes Français de marquer leurs premiers points ATP et aux plus aguerris de revenir de blessure a parfaitement rempli sa mission, se réjouit Jean-Paul Orillard. Grâce au soutien de nos partenaires et des collectivités locales, nous parvenons à poursuivre le travail entrepris en 1989. Et nous préparons déjà la 25e édition qui s’annonce spectaculaire" .


(B.B.)

Publié le 19/03/2013 à 12:17