- EDITION 2014
BRESSUIRE  du 20/01/2014 au 26/01/2014

Ouanna y croit encore

Victorieux pour sa rentrée à Bressuire (7/6, 1/6, 6/4 face à Burquier en finale), Josselin Ouanna a illuminé ce Future, où les Français ont brillé avec 6 représentants en quart de finale.

Trois matchs pour se mettre en route puis deux tests probants : Josselin Ouanna a su tirer profit de sa semaine à Bressuire. Pour sa rentrée sur le circuit après un arrêt anticipé fin 2013 lié à un manque de motivation, le Tourangeau s’est offert le 6e Future de sa carrière en dominant Grégoire Burquier, n°1 du tableau (7/6, 1/6, 6/4). « Il s’agit d’un titre en Future, c’est donc positif. D’autant que je ne suis pas arrivé là-bas le mieux préparé possible. J’arrive au bout en dominant en 3 sets des gars comme le Belge Maxime Authom ou Grégoire Burquier, qui sont de bons joueurs, souligne Ouanna. Cela permet d’accumuler de la confiance. Mais il s’agit aussi de rencontres que j’aurais pu perdre. Donc on verra par la suite, quelle signification il faut donner à ce titre.»

Le cercle vicieux de 2013

Malgré son potentiel évident, Ouanna ne s’enflamme pas, conscient que le chemin qui le sépare des meilleurs reste conséquent (il est 311e cette semaine). Seul, sans structure d’entraînement attitrée, il souhaite désormais prendre un peu de distance par rapport à ses résultats immédiats : « J’accorde moins d’importance à une défaite, comme à une victoire d’ailleurs. Je prends les semaines les unes après les autres, car tout peut aller très vite, positivement comme négativement.» Avant d’expliquer : « Début 2013, j’étais 110e mondial. Je voulais à tout prix revenir dans le top 100. D’autant que je n’avais pas ou peu de points à défendre. Cela m’obsédait. J’ai disputé des tournois plus importants et perdu des matchs que je pouvais gagner. Et j’ai fini par rentrer dans un cercle vicieux.»

Outre Ouanna et Burquier, Gleb Sakharov (25 ans, 699e) a atteint les demi-finales. A ce trio, s’ajoutent Hugo Nys, Fabrice Martin et le qualifié Sadio Doumbia, tombeur de la tête de série n°2, l’Espagnol Granollers-Pujol (6/3, 7/6 lors du 1er tour), tous qualifiés pour les quarts. Soit un 6 sur 8 tricolore très encourageant.


(B. B.)

Publié le 28/01/2014 à 14:27