- EDITION 2015
POITIERS  du 16/03/2015 au 22/03/2015

La merveille de Halys

Quentin Halys s’est imposé à Poitiers en dominant nettement David Guez, pourtant tenant du titre et tête de série n°2 (6/4, 6/1).

 

La transition juniors – professionnels est toujours parsemée d’embûches. Mais semaine après semaine, Quentin Halys accumule les « perfs » en Future. Après une demi-finale la semaine précédente à Lille, l’ancien vainqueur des Petits As 2010, également finaliste de l’US Open Juniors 2014, s’est offert le deuxième titre de sa carrière chez les pros.

« Ce succès de Quentin s’inscrit dans la droite ligne de la raison d’être de cet Open 86, jubile Jean-Paul Orillard, son co-directeur. Car dès 2007, quand Jo-Wilfried Tsonga s’est imposé à Poitiers, notre slogan est devenu « Révélateur de talents ». Halys représente donc le meilleur vainqueur possible pour nous : un jeune Français dont on devrait entendre parler dans les mois et les années à venir ».

Trop fort pour Guez


Tête de série n°9, Quentin Halys s’est adjugé cette 27e édition sans perdre un set. Avec notamment une démonstration en demi-finale devant Jonathan Eysseric (6/0, 6/1), puis une finale parfaitement maîtrisée contre l’expérimenté David Guez, n°2 du tableau (6/4, 6/1). « Malgré un premier set accroché, Guez (32 ans, 191e mondial), pourtant tenant du titre a avoué que Halys ne lui avait laissé aucun chance, raconte Jean-Paul Orillard. Et puis entre un joueur plutôt en fin de carrière et un jeune de 18 ans, on a senti une différence sur le plan physique et notamment l’intensité mise dans chaque échange ».

Ce choix de disputer des Futures - Poitiers constituant son 7e tournoi cette saison dans cette catégorie - semble payant pour Halys qui devrait figurer dans les 400 premiers mondiaux dès la semaine prochaine. A noter avec la défaite prématurée du Belge Niels Desein au premier tour, la présence de 7 Français en quarts de finale. Parmi eux, le régional de l’étape Maxime Quinqueneau (25 ans, n°83 français et ancien champion de France universitaire), battu par Sadio Doumbia (6/7, 6/3, 6/3) ou le qualifié Lucas Poullain, dominé par Eysseric (7/6, 6/1). Durant la semaine, le tournoi a attiré plus de 1500 spectateurs dont 600 lors de la finale.

Aux petits soins avec les joueurs


« Les joueurs nous ont dit que Poitiers est, pour eux, le Future le mieux organisé en France, ce qui a forcément fait plaisir à la cinquantaine de bénévoles. Il faut dire que nous mettons à leur disposition des navettes à la demande, que les participants logent au Manoir de Beauvoir, un 3 étoiles situé dans un parc de 90 hectares avec golf, que le Stade Poitevin Tennis dispose d’une restauration à l’année, ce qui permet de proposer des menus de qualité, et qu’enfin nous sommes très proches des joueurs car nous savons qu’ils passent une partie de leur temps éloignés de leur famille », indique Jean-Paul Orillard.


(B B)

Publié le 24/03/2015 à 09:47