- EDITION 2015
EQUEURDREVILLE  du 09/11/2015 au 15/11/2015

Les Françaises cédent en quart

Tenante du titre, Stéphanie Foretz a cette fois été stoppée en quart de finale à Equeurdreville.  De son côté, la Néerlandaise Lesley Kerkhove, 24 ans, y a remporté le troisième tournoi ITF de sa carrière.

 

Après une belle semaine de tennis, le week-end, forcément, a eu un goût plus amer, à Equeurdreville comme partout. « Cela a été compliqué à gérer, confie Pierrick Dorrange, le directeur du tournoi. Nous avons été d'autant plus touchés, que des gens du département ont été victimes des attentats. La préfecture nous a autorisés à continuer, alors nous l'avons fait. C'était important de le faire et ça s'est bien passé, même si c'était particulier. »

 Ainsi, moins de spectateurs s'étaient déplacés pour les derniers matchs, contexte oblige.  « Nous avons eu environ 150 spectateurs de moins que d'habitude, soit 350 au lieu de 500, poursuit Pierrick Dorrange. Aller voir du tennis n'était bien sûr pas la priorité des gens.»



Une victoire logique



D'un point de vue sportif, les affiches proposées ont peut-être joué également. Car cette année, il n'y avait plus de Françaises au stade des demi-finales. Les trois dernières en lice - Stéphanie Foretz, tenante du titre, Kinnie Laisné, la « locale » orginaire de Cherbourg, et Sherazad Reix -, se sont inclinées dès les quarts : « On avait senti dès les premiers tours que Stéphanie n'était pas dans le même état de forme que l'année dernière, explique Pierrick Dorange. Kinnie, de son côté, s'est inclinée contre plus forte qu'elle, la finaliste Sofia Shapatava. Enfin, le quart de Sherazad a été très incertain. Elle n'était pas loin de passer face à l'Allemande Korpatsch, mais elle a finalement perdu en trois sets. »



Pour cette 7e édition du tournoi - la 4e en tant que « 25 000 $ » -, c'est finalement la Néerlandaise Lesley Kerkhove, tête de série n°2,  qui a inscrit son nom au palmarès, après Foretz en 2014 et Hesse en 2013. Une victoire logique au terme d'une belle finale face à la Georgienne Sofia Shapatava (n°3) 7/5 6/3. 
Avant le match, comme avant les demi-finales, une minute de finale avait été observée dans la salle. 


(E. C.)

Publié le 16/11/2015 à 13:59