- EDITION 2015
RODEZ  du 19/10/2015 au 24/10/2015

Barrère n’a pu conclure

Battu par l’Italien Giustino en finale (6/3, 6/7, 1/6), Grégoire Barrère atteint néanmoins le meilleur classement de sa jeune carrière, après un tournoi qui a vu Burquier disputer les quarts de finale.

Multipliant les bons résultats depuis la fin de l’été, Grégoire Barrère a sans doute payé cette accumulation de matchs à Rodez. Car en finale, le Français a fini par caler devant l’italien Lorenzo Giustino (6/3, 6/7, 1/6). « Barrère a attaqué tout le temps mais il a malheureusement commis trop de fautes directes. Excellent défenseur, l’Italien a réussi à l’embarquer dans de très longs rallyes où sa régularité a fait la différence », souligne Jean-Jacques Crognier, directeur du tournoi.

Une finale qui permet tout de même à Barrère (21 ans, tête de série n°4) de se hisser au 239e rang mondial, son meilleur classement, soit un gain d’environ 200 places depuis le début de l’année. De son côté, Giustino (24 ans, 280e mondial) s’adjuge son 2e Future de l’année.

Des coachs prestigieux


Les autres Français ont souffert dans ce tableau aussi dense que fortement international, puisque seul Grégoire Burquier a atteint les quarts de finale, avant de chuter devant Barrère (7/6, 6/3). Tête de série n°1, Jonathan Eysseric s’est incliné au 2e tour face au prometteur canadien Filip Peliwo (6/7, 6/2, 6/4). Parmi les Tricolores têtes de série, Yannick Jankovits (n°3) et Tom Jomby (n°8) ont perdu dès le premier tour. « Jonathan s’est battu mais il est tombé sur Peliwo qui fut excellent chez les juniors. Globalement, les Français ont éprouvé des difficultés mais la concurrence était de très haut niveau », relativise Jean-Jacques Crognier.

Malgré la concurrence du Challenger de Brest, le Future de Rodez a attiré près de 2500 personnes au cours de la semaine. Elles ont pu admirer les nouveaux courts bleus en résine, totalement refaits, du Comité Départemental de l’Aveyron. Pour une qualité de jeu impeccable.

Parmi les autres nouveautés de cette 21e édition des Internationaux de Tennis Rodez Aveyron, une démonstration de trampoline avant la finale mais également la présence de coachs prestigieux comme Thierry Tulasne venu encourager Barrère, mais aussi Olivier Rochus - présent aux côtés des Belges Desein, Geens ou Cagnina - et vainqueur ici en 1998, ou encore le Français Stéphane Huet, lauréat de la première édition en 1995.


(B. B.)

Publié le 27/10/2015 à 18:48