- EDITION 2015
BAGNÈRES-DE-BIGORRE  du 07/09/2015 au 13/09/2015

Barrère cède en finale.

Malgré une semaine consistante, Grégoire Barrère s’est logiquement incliné en finale face au Belge Desein (7/5, 6/3), tête de série n°1. Demi-finaliste après être sorti des « qualifs », Maxime Petel, 18 ans, a réussi son premier coup d’éclat.


A Bagnères-de-Bigorre, la logique a été respectée puisque Niels Desein, tête de série n°1, a dominé le Français Grégoire Barrère, n°2 du tableau (7/5, 6/3). « Grégoire a fait une belle finale, mais Desein a confirmé son classement (ndlr : 204e cette semaine alors que le Français pointe à la 317e place), souligne Christian Gachassin, directeur des Internationaux de Tennis de Bagnères-de-Bigorre. Le Belge n’a jamais baissé de niveau et après un premier set accroché, son service a fait la différence


Seul regret, en raison d’une météo capricieuse, la finale s’est déroulée en indoor ce qui n’a pas permis d’accueillir les 900 spectateurs présents. Vainqueur du Challenger de Glasgow en début d’année, Desein, 28 ans, s’est adjugé le 23e Future de sa carrière. Agé de 21 ans, Grégoire Barrère, confirme ses progrès après sa finale au Challenger de Quimper et 3 demi-finales en Future cette année.

Petel se révèle


Battu en demi-finale par Barrère (7/5, 6/4), Maxime Petel (18 ans, Ligue des Yvelines, actuellement classé -4/6) se souviendra longtemps de sa semaine en Bigorre. Issu des qualifications, il a remporté 5 matchs d’affilée, écartant son compatriote Tom Jomby au 1er tour (3/6, 7/5, 6/2) pourtant tête de série n°4. Outre Petel et Barrère, Sidorenko, Rochette, Bonzi et Alexis Gautier, bénéficiaire d’une wild-card, ont atteint les quarts de finale. Soit un 6 sur 8 tricolore très satisfaisant.


A noter enfin, le parcours prometteur de Rayane Roumane (1035e mondial), battu d’un rien au 2e tour par le Britannique Evan King, tête de série n°4 (7/5, 7/6),  qui le précède de 600 places au classement ATP. « Le match entre Rayane, qui a fêté ses 15 ans pendant le tournoi, et King a été magnifique. Le Français dispose d’un énorme potentiel, estime Christian Gachassin. Quant à Maxime Petel, il s’agit d’une véritable révélation. La vocation de notre tournoi est justement de voir de jeunes espoirs tricolores s’étalonner face à des têtes de série de niveau Challenger. Cela leur permet de progresser, de marquer leurs premiers points ATP. Nous sommes ravis.»


(B. B.)

Publié le 17/09/2015 à 18:44