- EDITION 2017
SAINT-GERVAIS  du 17/07/2017 au 23/07/2017

Eysseric en toute logique

Le gaucher niçois s’est imposé en dominant Maxime Chazal (3/6, 6/1, 6/4) en finale. Mais au-delà de la tête de série n°1, le jeune Rayane Roumane a impressionné en atteignant les demi-finales.


C’est ce qui s’appelle tenir son rang. A Saint-Gervais, Jonathan Eysseric, tête de série n°1 a remporté le titre. Même si tout n’a pas été facile pour le gaucher tricolore avec un quart de finale compliqué (7/6, 7/6) devant le Russe Daniil Medvedev, puis une finale accrochée contre Maxime Chazal (3/6, 6/1, 6/4). « La finale a démarré à 11H car il faisait chaud. Vers 13H – 13H30, les deux joueurs étaient entamés physiquement, Eysseric qui a sans doute plus de bouteille a alors fait parler son expérience, souligne Léo Domiguez, directeur du tournoi. Mais le 3e set, durant lequel, les deux finalistes ont évolué à leur meilleur niveau, a été superbe ».Après Angers fin avril, Eysseric s’adjuge donc son 2e Future de l’année. A 25 ans, il occupe cette semaine la 267e place AP.

Teixeira et Roumane en demies


Deux autre Français ont atteint les demi-finales, Maxime Teixeira, n°5 du tableau battu par Chazal (7/6, 6/2) mais surtout le jeune Rayane Roumane qui a remporté 3 matchs, stoppant au passage 2 têtes de série, le Brésilien Silva (n°8) et le Suisse Marti (n°3 et actuel 353e ATP mais 200e à son apogée). Mais Eysseric était trop fort (6/1, 6/2). Des débuts très prometteurs pour le Français, seulement âgé de 14 ans et 10 mois qui dispute ses premiers Futures.

« Rayane a eu beaucoup de mal lors de son premier tour, sauvant plusieurs balles de match. Vu son classement français, on se disait que la suite serait délicate mais il a géré ses rencontres très tranquillement, avec un jeu hyper abouti, il n’était jamais en surchauffe, analyse Léo Domiguez. En 4 éditions dont je m’occupe, Rayane (vainqueur des Petits AS 2014), est le joueur qui m’a le plus impressionné dans son rapport potentiel-âge ».

L’hommage à Patrice Dominguez


Disputée sous ciel clément (pas un jour de pluie), cette 13e édition de l’Open Saint-Gervais Mont-Blanc a attiré environ 1000 personnes durant la semaine dont 200 pour la finale. Parmi les nouveautés, l’hôtel partenaire du tournoi a proposé des repas de qualité aux participants, offerts à partir des 8es de finale. Enfin, un hommage a été rendu au regretté Patrice Dominguez créateur de ce Future : indirect puisque sa fille Léa a signé l’affiche 2015, puis lors de la finale, tous les ramasseurs portaient un tee-shirt avec la photo de cet amoureux du tennis, avant que le maire de Saint-Gervais, puis son fils Léo n’évoquent sa mémoire.


(B. B.)

Publié le 27/07/2015 à 17:22