- EDITION 2017
TARBES  du 23/01/2017 au 29/01/2017

Triomphe italo-russe à Tarbes

La Russe Maria Timofeeva et l’Italien Luca Nardi ont inscrit leur nom au palmarès de cette 35e édition.

Dans le tableau filles, la Russe Maria Timofeeva, (13 ans, tête de série n°2) a dominé l’Ukrainienne Dasha Lopatetskaya (14 ans), à l’issue d’une finale indécise jusqu’au bout (6/3, 4/6, 6/3). « Maria a battu Dasha, qui n’était pas tête de série, mais nous avait été recommandée par l’Académie Mouratoglou, où elle s’entraîne, explique Jean-Claude Knaebel, directeur des Petits As. Elle dispose d’un gros potentiel et aurait tout aussi bien pu l’emporter ». En quarts, Lopatetskaya avait sèchement sorti la Russe Oksana Selekhmeteva (7/5, 6/0), n°1 du tableau, avant de s’offrir une autre favorite, l’Américaine Cori Gauff (6/2, 5/7, 7/6).

De leur côté, les meilleures Françaises se sont arrêtées en 16es de finale : Camille Belberka a été battue la Turque Selin Lidya Sepken (6/1, 6/0), tandis qu’Anaëlle Leclercq a été dominée par une autre Turque, Beyda Baykal (0/6, 6/1, 6/3). « Le niveau était tout simplement trop élevé pour elles », estime Jean-Claude Knaebel.

Avec Borg...

Chez les garçons, le titre est revenu à l’Italien Luca Nardi, âgé de 14 ans. Tête de série n°4, l’Italien originaire de Pesaro a dominé le Serbe Hamad Medjedovic, n°3 (6/2, 7/5), qui affiche seulement 13 printemps. « Ce fut une finale entre deux bons serveurs, mais Nardi, très décontracté, frisant parfois la désinvolture a proposé un jeu plus varié fait d’amorties, de lobs. On sent qu’il a l’habitude de jouer sur terre battue », souligne Jean-Claude Knaebel. «C'est la plus belle victoire de ma vie ! C'est le plus grand tournoi au monde pour les moins de 14 ans. Je gagne le double le samedi et ensuite je remporte le simple le dimanche… C'est une semaine incroyable pour moi. Je n'arrive pas à imaginer mon nom à côté de celui de Rafael Nadal sur le palmarès, c'est irréel ! », s’enflamme Luca Nardi.

En quart de finale, Léo Raquin n’a rien pu faire face au Danois Holger Vitus Nodskov Rune (6/1, 6/2), tête de série n°1 et n°1 au classement Tennis Europe. Tandis qu’en 16es de finale, César Bouchelaghem, 12 ans, a offert une superbe résistance à l’Américain Aidan Mayo, n°7 (2/6, 6/1, 6/4). Fils du légendaire Bjorn Borg, le Suédois Leo Borg, au jeu très offensif et au caractère bien moins calme que son paternel, s’est aussi incliné en 16es, devant le Russe Konstantin Zhzhenov (6/3, 6/0). « C’est dur d’être un Borg, ça met de la pression », avoue Leo.


(B. B.)

Publié le 02/02/2016 à 16:20