- EDITION 2016
BAGNÈRES-DE-BIGORRE  du 05/09/2016 au 11/09/2016

Nys est passé si près

Malgré 2 balles de match en sa faveur, le Français Hugo Nys s’est incliné lors de sa finale face au Belge Maxime Authom (4/6, 7/6, 6/0).


Durant deux sets, Hugo Nys, tête de série n°6, et Maxime Authom (n°4), se sont rendus coup pour coup. Mais la rencontre a basculé en faveur du Belge qui a mieux négocié le tie-break du second set conclu 11 points à 9.

« La finale a vraiment été indécise, avec des temps forts des deux côtés. Mais Hugo n’a pu conclure au jeu décisif malgré 2 balles de match. Même s’il n’a rien à se reprocher car Authom s’est sauvé en réussissant deux coups gagnants dont un ace, explique Christian Gachassin, directeur de ce Future. Ensuite, probablement en raison de fortes chaleurs, le Français n’a pas pu poursuivre sur sa lancée

Maxime Authom (29 ans, 367e ATP) ne s’est alors pas fait prier pour s’imposer (4/6, 7/6, 6/0) et remporter le 18e Future de sa carrière. Hugo Nys (25 ans, 306e) a néanmoins réussi une superbe semaine en Bigorre écartant Alexandre Sidorenko, pourtant n°1 du tableau en quart de finale (6/3, 6/0), puis l’Américain Peter Kobelt, tête de série n°3 en demi (6/4, 6/7, 6/1). « En début de semaine, Hugo faisait clairement partie des favoris vu le tennis qu’il pratiquait. Le voir de retour à un excellent niveau, même s’il était sans doute un peu émoussé en finale, laisse augurer de belles performances pour lui, tant dans les tournois Future qu’en Challengers », estime Christian Gachassin.

Quatre Français ont été sortis en quarts de finale. Il s’agit de Laurent Rochette, dominé par Authom (6/2, 7/5) et de Sébastien Boltz, qui a longtemps inquiété Kobelt (6/7, 6/3, 6/4). En revanche Alexandre Sidorenko et David Guez, respectivement têtes de série n°1 et 2 n’ont pas tenu leur rang. « Alex est tombé sur un Hugo Nys en total relâchement. Contré dans son jeu, il n’a jamais trouvé de solution. Quant à Guez, il a été victime du Belge Julien Dubail, n°5 du tableau, qui a sorti un excellent match (2/6, 6/3, 6/1), indique Christian Gachassin. Je pensais voir un des ces deux garçons en finale, mais cela montre aussi le niveau du tournoi qui pour la première année proposait 25 000 dollars de dotation plus l’hébergement ».


(B. B.)

Publié le 16/09/2016 à 10:37