- EDITION 2017
NOUMÉA  du 02/01/2017 au 08/01/2017

Le triplé de Mannarino

La Nouvelle-Calédonie réussit à Adrian Mannarino qui s’y est imposé pour la 3e fois, dominant en finale le Serbe Nikola Milojevic (6/3, 7/5).

C’est ce qu’on appelle tenir son rang. A Nouméa, Adrian Mannarino a remporté le titre pour la 3e fois, après ses succès en 2013 et 2016. Tête de série n°1, le Français a connu une semaine tranquille : pour atteindre la finale, le talentueux gaucher n’a concédé que 14 jeux en 4 rencontres, soit un moyenne de 3,5 par match.

En finale, le Serbe Nikola Milojevic (21 ans, 202e ATP) a simplement rivalisé au second set (défaite 6/3, 7/5 en 1H32). Dominateur, le Français a mieux géré les points disputés sur sa seconde balle (68% de points gagnés dans cette configuration contre seulement  35% pour son adversaire). Une excellente préparation pour « Manna » (28 ans, 60e mondial), en vue de l’Open d’Australie. Et un 12e Challenger remporté.

N’Godrela fils sur le court

Dans ce tableau très dense, puisque ses 8 têtes de série figuraient dans le Top 200, 3 autres Français se sont hissés en quarts : Kenny de Schepper s’est incliné devant Mannarino (6/4, 6/1), Tristan Lamasine a subi l’expérience du gaucher colombien Alejandro Falla (6/4, 6/3), tandis que Matthias Bourgue a perdu d’un rien devant Milojevic (3/6, 7/6, 7/5). Bourreau des Français, Nikola Milojevic a également dominé Quentin Halys, pourtant tête de série n°4, lors du 2e tour (6/2, 4/6, 7/6). Vainqueur de son premier tour, Corentin Moutet a ensuite accroché l’Espagnol Roberto Carballes Baena, n°2 du tableau, le temps d’un set (7/6, 6/0).

A noter la wild-card attribuée à Nicolas N’Godrela, le fils du regretté Wannaro. Agé de 32 ans, le Calédonien, non classé à l’ATP, a perdu d’entrée face au Néo-Zélandais José Statham (6/3, 6/1). Enfin en double, la victoire est revenue au duo tricolore Halys-Lamasine, tombeur de Menendez-Maceiras – Napolitano (7/6, 6/1).
 


(B. B.)

Publié le 25/01/2017 à 09:56