- EDITION 2017
FORT-DE-FRANCE  du 09/01/2017 au 14/01/2017

Ramé et Wargnier s’offrent un quart

La 5e édition du tournoi martiniquais, marquée par la place en quarts de finale d’Alice Ramé et Lucie Wargnier, est revenue à la Mexicaine Giuliana Olmos.

A Fort-de-France, Alice Ramé et Lucie Wargnier ont engrangé de la confiance en atteignant les quarts de finale. Actuellement non-classées à l’ATP, les deux Françaises sont sorties des qualifications. Ramé (19 ans) a aligné 4 succès de rang, avant de chuter nettement face à la Japonaise Mayo Hibi (6/2, 6/1), tête de série n°2. De son côté, Wargnier, 17 ans, a également remporté 4 rencontres avant de s’incliner devant la Tchèque Monika Kilnarova (6/1, 6/4). Le meilleur résultat de leur jeune carrière dans un « 15 000 ».

« Elles étaient toutes les deux fatiguées par l’accumulation de matchs, d’autant qu’il a fait chaud et que Wargnier a connu un 2e tour accroché. Et puis en quart, le niveau s’est élevé », souligne Félix Aurore directeur du tournoi. Quatre autres Tricolores sont parvenues à franchir le 1er tour avant de s’incliner : Estelle Cascino (n°6), Sara Cakarevic (n°8), Priscilla Heise et Amandine Cazeaux.   

Les matchs en streaming

Le titre est revenu à la Mexicaine Giuliana Olmos (23 ans, 717e WTA) qui n’a pas concédé le moindre set. En finale, elle a dominé Monika Kilnarova (7/5, 6/1). « A 5-5, la rencontre a été interrompue par la pluie. Jusque-là, Olmos était gênée par le jeu en cadence de Kilnarova qui ratait très peu. Mais la Mexicaine a eu l’intelligence de changer de tactique, de « lever » un peu la balle pour casser le rythme, raconte Félix Aurore. Olmos est une joueuse complète, capable de venir au filet et de bien volleyer puisqu’elle a également remporté le double associée à l’Américaine Desirae Krawczyk.»

Olmos succède à la Française Irina Ramialison, sacrée en 2014 puis en 2016. Plus de 1500 personnes ont assisté à cette 5e édition, marquée par son passage de 10 000 dollars plus l’hébergement à 15 000 dollars de dotation, retransmise en streaming pour la première fois.


(B. B.)

Publié le 31/01/2017 à 11:18