- EDITION 2017
MARSEILLE  du 05/06/2017 au 11/06/2017

L'Italienne Paolini en patronne

/* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} --> Victorieuse (6/4, 2/6, 6/1) de l’Allemande Tatjana Maria (tête de série n°1) en finale, la Toscane a remporté le plus important titre de sa jeune carrière.


«Cela fait plaisir de voir des petits bouts de chou comme elle traverser la balle, aller au filet dès que le jeu le demande. Elle a osé, a pris la balle tôt et sa stratégie lui a réussi ». C'est ainsi que Séverine Beltrame, nouvelle ambassadrice de l'Open féminin de Marseille Trophée Les Terrasses du Port, a analysé la consécration de Jasmine Paolini, Italienne de 21 ans. Cette dernière, coachée par Renzo Furlan, ancien 19e  mondial et quart-de-finaliste à Roland-Garros en 1995, n'a perdu aucun set jusqu'à la finale, remportée 6/4, 2/6, 6/1 face à l'Allemande Tatjana Maria.

Malgré l'absence de joueuses du Top 100 mondial, les Françaises, onze au départ du tableau final, n'ont pas brillé. Le meilleur parcours revient à Priscilla Heise, issue des qualifications et éliminée en quart-de-finale. La joueuse de l'ASM Belfort, engagée à Marseille malgré une entorse au pouce, retrouve une seconde jeunesse à 27 ans (depuis dimanche).
Amandine Hesse et Myrtille Georges ont vu leur parcours s'arrêter en huitièmes de finale à l'issue de matches en trois sets. Petite mention à Tessah Andrianjafitrimo, tombeuse au 1er tour de Danka Kovinic, la tenante du titre.

Alors que l'Open féminin de Marseille fêtait sa 20e édition sous un soleil généreux, la direction du tournoi, Bernard Fritz en tête, se projette déjà sur la prochaine édition qui pourrait subir quelques évolutions.
 
(L. N.)

Publié le 14/06/2017 à 10:45